Le 27 mars dernier, les responsables des records Guinness ont confirmé que les 16 enfants toujours vivants de la famille Blais totalisaient 1203 ans en décembre 2018, ce qui constitue une nouvelle marque mondiale, l’ancienne était de 1200 ans.

L’engagement record de la famille Blais

Chaque semaine, Le Droit rencontre une ou plusieurs personnes afin de souligner une réalisation exceptionnelle ou une contribution significative à la vie ou au rayonnement de la région. Cette semaine, la famille Blais pour sa contribution à la recherche sur le cancer et sa longévité digne d'un record Guinness.

Depuis dix ans, la famille Blais de la Petite-Nation a contribué de belle façon à la recherche sur le cancer en organisant un tournoi de golf qui a permis de recueillir plus de 550 250 $. 

Cette collecte de fonds vient ainsi couronner une année remplie puisque la famille Blais vient récemment d’obtenir la confirmation qu’elle vient d’établir un record Guinness.

Le 27 mars dernier, les responsables des records Guinness ont confirmé que les 16 enfants toujours vivants totalisaient 1203 ans en décembre 2018, ce qui constitue une nouvelle marque mondiale, l’ancienne était de 1200 ans.

Lors du tournoi tenu le 5 juillet dernier au Club de golf de Buckingham, les dons ont atteint 110 250 $, ce qui a permis de dépasser largement l’objectif de 500 000 $ sur dix ans que le comité organisateur s’était fixé.

Quinze des 16 enfants de la famille Blais étaient tous présents pour célébrer cette réussite, mais aussi partager la fierté de former une aussi belle et grande famille, dont la longévité est maintenant reconnue mondialement.

Louis-Joseph Blais et Yvonne Brazeau ont élevé leurs 16 enfants sur leur terre de la presqu’île à Papineauville. L’aîné de la famille est Jean-Jacques, qui aura bientôt 86 ans, alors que la cadette est Lucie, 65 ans. 

Le tournoi de golf a été lancé il y a dix ans par Pierre, 67 ans, qui voulait redonner à l’IRIC après avoir été guéri d’un cancer jusque-là incurable.

Le tournoi de golf de la famille Blais a recueilli plus de 550 250$. Les dons sont remis à l’institut de recherche en immunologie et cancérologie.

« Le tournoi de golf est au profit de la recherche contre le cancer. Tous les dons seront remis à l’institut de recherche en immunologie et cancérologie (IRIC) », a expliqué Cyntia Plouffe, membre de la famille et organisatrice en chef du Tournoi de golf organisé par la Fondation de la famille Blais depuis près de sept ans.

« C’est grâce aux chercheurs de l’IRIC et au Dr Guy Sauvageau que le record Guinness a pu être battu. En effet, Pierre Blais qui était atteint d’une leucémie incurable a été complètement guéri par un traitement expérimental », a-t-elle ajouté.

Pierre Blais, âgé de 67 ans et qui habite Vaudreuil-Dorion, était sur place lors du tournoi de golf, ainsi que le Dr Sauvageau avec quelques chercheurs de l’IRIC, comme c’est la coutume à chaque tournoi depuis 10 ans. 

Les gens de l’IRIC ont d’ailleurs toujours contribué généreusement de leur temps et argent au succès de l’événement.

Dans les années 1990, après le décès de sa femme victime d’un cancer du cerveau, M. Blais a appris à la suite d’un examen de routine qu’il était atteint de leucémie lymphoïde chronique. 

Après des années de traitement de chimio, M. Blais s’est retrouvé dans un cul-de-sac, a-t-il raconté. 

Le Dr Sauvageau et son équipe ont alors procédé, en 2004, à un traitement expérimental avec une greffe de cellules souches.

« Venant d’une famille de 16 enfants, j’ai eu la chance d’avoir un frère et deux sœurs compatibles pour la greffe. C’est mon frère Michel qui a fait le don. La première greffe n’a pas réussi. Pour la deuxième, ils ont enlevé complètement mon système immunitaire pour injecter celui de mon frère. Tout a bien réussi cette fois. Aujourd’hui, je suis très chanceux parce que je ne dois prendre aucun médicament. C’est un vrai miracle. La procédure a depuis permis de sauver de nombreux patients. Le taux de survie est de plus en plus élevé », a raconté M. Blais en entrevue.

En 2008, il a décidé de redonner à I’IRIC en promettant d’amasser 20 000 $ par année pour la recherche. 

Lui et son frère Michel ont eu l’idée d’un tournoi de golf qui se tient depuis à chaque année pour recueillir des fonds.

Audrey Laplante, coiffeuse, et Cyntia Plouffe.

Le fonds de la Famille Blais avait remis 430 000 $ au cours des neuf premières années. 

Et il y avait un bon espoir que l’objectif du demi-million de dollars serait atteint cette année puisque lors des trois dernières années, des montants de 70 000 $, 75 000 $ et 70 000 $ avaient été recueillis.

« Il n’y a pas beaucoup de tournois de golf dans la région qui amasse autant d’argent », a expliqué Mme Plouffe, qui avait organisé dans le cadre du tournoi un défi tête rasée, des discours, un encan silencieux et crié, la présentation d’une vidéo et des témoignages. 

> Pour voir la vidéo, cliquez ici

Elle et la famille Blais ont tenu à remercier les commanditaires, de même que les donateurs, et tous les bénévoles, incluant les 10 président(e)s d’honneur du tournoi.