« C’est un sentiment du devoir accompli de voir que ce projet est rendu une porte d’entrée et une image pour la Ville de Gatineau », a déclaré le directeur des bureaux de CIMA+ à Gatineau et Ottawa, André Chaumont.

Gatineau et CIMA+ récompensés

La firme de génie-conseil CIMA+ et la Ville de Gatineau ont été récompensés lors de la 16e édition des Grands Prix du génie-conseil québécois, qui s’est tenue la semaine dernière, à Montréal.

Les deux acteurs se sont vu remettre un prix dans la catégorie « Infrastructures urbaines » pour leur projet de réaménagement riverain de 3,2 kilomètres sur la rue Jacques-Cartier.

« L’entreprise, le bureau de Gatineau et les ingénieurs qui ont travaillé sur ce projet, nous sommes très très fiers d’avoir remporté ce prix », a lancé le directeur des bureaux de CIMA+ à Gatineau et Ottawa, André Chaumont, en entrevue téléphonique avec Le Droit.

« Ça fait 10 ans que la firme est impliquée dans les étapes environnementales, dans la conception et dans la construction de ce projet, donc c’est un sentiment du devoir accompli de voir que ce projet est rendu une porte d’entrée et une image pour la Ville de Gatineau. »

Les Grands Prix du génie-conseil québécois visent à promouvoir les meilleures pratiques en matière de réalisation de projet en se basant sur des critères tels que l’innovation, la complexité et le développement durable.

Avec ce projet, l’entreprise et la Ville ont d’ailleurs innové à plusieurs niveaux. On a stabilisé les berges sur toute la longueur du site, augmenté le niveau de sécurité de la rue Jacques-Cartier en diminuant la limite de vitesse, géré les sols contaminés, mis en valeur la bande riveraine grâce à un effort de renaturalisation et amélioré l’accès à la rivière des Outaouais par l’aménagement de marinas, de quais et d’espaces publics sur la rive.

Longtemps jugé comme étant défavorisé, le projet de revitalisation de la rue Jacques-Cartier a permis au secteur de générer plusieurs bénéfices économiques et sociaux, notamment une augmentation de l’achalandage piétonnier et cycliste.

« Initialement ce n’était pas aussi accueillant, mais aujourd’hui à toutes les fois qu’on passe sur le site, on peut voir des cyclistes et des piétons, chose qu’on ne voyait pas du tout avant », souligne la directrice des ponts et des ouvrages d’art de CIMA+, Martine Beaulieu.

« Il y a même plusieurs résidents qui ont eux-mêmes commencé à restaurer leur édifice en bordure de la rue. On voit que ça a vraiment un impact sur la communauté locale », a-t-elle ajouté.

Grâce à la création d’un sentier multifonctionnel reliant Gatineau au réseau de sentiers de la capitale nationale, le projet contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre des automobilistes en favorisant les déplacements à vélo vers Ottawa.

De plus, on dit favoriser la reproduction et l’alimentation de certaines espèces de poisson comme la perchaude, l’achigan à grande bouche et le doré jaune, avec la création d’une aire protégée de 41 620 m2.

« Le ponceau qui a été installé est conçu pour permettre aux poissons d’aller dans le marécage, mais avec l’alevinage, on s’est assuré que lorsque le niveau de l’eau régresse, le poisson ne soit pas en danger », a précisé M. Chaumont.

« Ce sont des choses qui ont été mises en place avec Pêches et Océans Canada pour respecter l’environnement avec le marécage environnant. »

Fondé en 1990, CIMA+ est l’une des plus importantes sociétés de génie-conseil au pays.