La directrice de l’éducation au Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario, Édith Dumont

Engagée dans l’éducation des jeunes

La Ville d’Ottawa a honoré jeudi dernier la directrice de l’éducation au Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO), Édith Dumont, en la décorant de l’Ordre d’Ottawa, un prestigieux hommage municipal reconnaissant l’engagement exceptionnel de citoyens de la ville œuvrant dans différentes sphères d’activités. Cette marque de reconnaissance de la Ville vaut à Mme Dumont le titre de Personnalité de la semaine Le Droit/Radio-Canada.

La cuvée 2017 de l’Ordre d’Ottawa comprend quinze autres personnes, dont le directeur général d’Ottawa 2017, Guy Laflamme, le fondateur et chef de la direction de Ginsberg, Gingras et Associés, Claude Gingras, ainsi que le Dr Bernard Leduc, président et chef de la direction de l’Hôpital Montfort.

Impliquée à divers niveaux au CEPEO depuis plus de 25 ans, et auprès d’organisations comme le Réseau d’Ottawa pour l’éducation et Prévention du crime Ottawa, Mme Dumont s’est dite honorée de recevoir la médaille de l’Ordre d’Ottawa des mains du maire Jim Watson.

« C’est une marque de confiance, et une marque de reconnaissance de l’implication citoyenne », a résumé Mme Dumont, qui accorde aussi de son temps à des organisations comme La Nouvelle Scène et le Cercle des Sophie dans la Basse-Ville d’Ottawa.

« Cette implication est une façon pour moi de contribuer au bien-être de toute la communauté à Ottawa », a-t-elle continué.

« Je sais que je reçois le prix dans le cadre de mes fonctions à titre d’éducatrice, de directrice de l’éducation. Mais j’aime penser que le rôle que je joue a une portée communautaire, en enrichissant la ville d’Ottawa avec un conseil scolaire public, laïque, qui valorise la diversité, qui accueille les familles immigrantes, qui accueille les familles réfugiées et qui accueille les enfants des citoyens d’Ottawa », a continué Mme Dumont, qui s’est montrée « profondément touchée » et « émue » par l’honneur qu’elle partage avec ses collègues de travail.

Orthopédagogue de formation, Édith Dumont a enseigné auprès de jeunes aux prises avec diverses difficultés. Elle a aussi fait du bénévolat dans les écoles pour la petite enfance en Afrique du Sud et en France. 

Partenariats

Le CEPEO a développé plusieurs partenariats au cours des dernières années, dont avec le FC Barcelone et le Cosmodôme de Laval, le tout dans le but d’enrichir et de rendre le plus authentique possible l’expérience d’apprentissage des jeunes, a mentionné Mme Dumont.

« Nous avons des écoles qui ont des vocations très scientifiques alors on a des élèves très intéressés par tout ce qui concerne l’astronomie et les sciences de l’espace, ainsi que les sciences environnementales. On a donc développé avec le Cosmodôme des modules d’apprentissage où le Cosmodôme devient la salle de classe. On va au Cosmodôme et eux viennent nous rencontrer avec des expositions itinérantes », a expliqué Mme Dumont, tout en ajoutant qu’un partenariat a été établi avec le nouveau Musée des sciences et de la technologie du Canada.

« Ce sont des partenaires qui rendent vraiment dynamiques les écoles, et qui enrichissent non seulement l’expérience des élèves mais aussi l’expérience de la communauté », a souligné Mme Dumont.

Avec chaque implication dans une organisation, comme Prévention du crime Ottawa, Édith Dumont cherche à voir comment elle peut rapporter les connaissances au CEPEO, dans les écoles, pour s’assurer que soient offertes aux élèves les meilleures expériences afin qu’ils deviennent des citoyens engagés.

« Il y a un intérêt éducatif, même si c’est un comité qui est axé sur la prévention du crime », a précisé Mme Dumont.