Justin Paquette a accumulé beaucoup d’expériences pour un jeune de 14 ans.

14 ans et une détermination sans borne

Chaque semaine, Le Droit rencontre une personne afin de souligner une réalisation exceptionnelle ou une contribution significative à la vie ou au rayonnement de la région. Vous connaissez une personne qui mérite d’être notre tête d’affiche, écrivez-nous à nouvelles@ledroit.com.

Justin Paquette n’avait que sept ans lorsqu’il a fait une présentation devant sa classe pour dire qu’il aimerait un jour être médecin.

Et à 14 ans, il n’a toujours pas changé d’idée. On pourrait même dire qu’il a décidé de prendre les grands moyens pour réaliser son rêve.

Il cumule déjà plusieurs expériences de vie qui le prépare à soigner les autres.

Entre octobre 2017 et décembre 2018, il a fait plus de 2500 heures de bénévolat, dans des établissements de santé et des résidences pour personnes âgées.

« Ce que j’aime de la médecine, c’est la quête de trouver le mal du patient. Je suis très investigateur. J’aime trouver des solutions quand il y a un problème. Si je deviens médecin, je veux être capable de trouver le problème. Il ne faudra pas que je sois trop émotif. Il faut l’être juste assez, car il ne faut pas nuire à la tâche et soigner la personne », explique Justin, étudiant en secondaire III au Collège Saint-Alexandre de Gatineau. Ce qui étonne aussi de lui, c’est qu’il vise déjà très haut. La détermination et la discipline qu’il s’impose pour atteindre son objectif sont déjà assez remarquables.

« J’aimerais étudier la médecine. Mon premier choix, ce serait l’université Harvard, une des meilleures écoles de médecine. Je suis allé visiter l’endroit lors d’un voyage à Boston. J’ai adoré l’endroit et les gens à qui j’ai parlé. La compétition est très forte. Pour être admis, il faut avoir non seulement de bons résultats scolaires, il faut aussi s’impliquer dans divers domaines pour avoir des expériences diversifiées. Je serais aussi heureux si je pouvais être accepté à l’université McGill ou encore John-Hopkins. On verra. J’ai encore beaucoup à faire avant d’arriver là », explique Justin, d’un ton assuré.

C’est aux Mosaïcultures de Gatineau en 2017 qu’il a commencé à faire du bénévolat pour aider les autres.

Justin Paquette

Il a suivi des formations pour devenir premier répondant et des cours de premiers soins de l’Ambulance Saint-Jean. Il est même devenu formateur de l’Ambulance Saint-Jean, après un cours de trois fins de semaine offert aux 16 ans et plus, à Montréal. Il n’avait alors que 13 ans, et il n’y avait pas un autre jeune dans la salle.

« J’ai été accepté pour la formation parce que j’avais les meilleures notes. Quand les gens ont su que je n’avais que 13 ans, ils ont hésité parce que c’était pour les 16 ans et plus », poursuit Justin, qui a réussi la formation en terminant aussi avec les meilleures notes au niveau théoriques et pratiques.

Il est récemment devenu le premier Canadien à réaliser les trois programmes de performance de l’Ambulance Saint-Jean. Il a obtenu l’Insigne du grand prieur de l’ordre de Saint-Jean, une épreuve sur 12 compétences. Il a aussi obtenu un Prix du duc d’Édimbourg, un programme qui est axé sur des habiletés dans le sport, des voyages d’aventure et de bénévolat. Un dernier programme sur le leadership d’une durée de 10 mois l’a aussi préparé dans des domaines de la citoyenneté, des nouveaux arrivants.

Depuis, il a reçu une demande pour devenir ambassadeur de ce programme de l’Ambulance Saint-Jean au niveau national.

« Je suis le premier Canadien à avoir fini les trois programmes du Connecte ASJ. J’ai été rapide dans mon cheminement. Je pourrais servir de symbole pour aider tous ceux qui souhaitent compléter les trois programmes. Pour démontrer que c’est possible », explique fièrement Justin.

Il s’est également inscrit à une formation en ligne pour apprendre le piano avec Gregory Charles. Il aimerait bien être choisi comme participant à un concert qui sera organisé à Carnegie Hall à New York. « Ce serait formidable. On va voir avant si je suis choisi. »

En plus de ses études, il joue au hockey l’hiver et au baseball l’été. Il vient de commencer des cours de karaté pour occuper le temps entre les deux saisons. « Je veux apprendre les valeurs et la discipline liées à ce sport. C’est important pour moi. »Il a aussi obtenu sa licence de pilote-élève d’avion. Il a aussi eu une offre pour devenir moniteur de camp cet été, une autre expérience qu’il a voulu faire pour ajouter à son bagage de vie déjà fort bien remplie.