Pénurie de doses d'un vaccin contre la grippe à Ottawa

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Santé publique Ottawa (SPO) a épuisé toutes les doses d’un des vaccins contre la grippe saisonnière distribuées dans le cadre du Programme universel de vaccination de l’Ontario.

Dans une note envoyée au conseil municipal, la médecin-chef de SPO, Vera Etches, explique que la réserve de doses du vaccin trivalent inactivé (VTI) à forte dose — destiné aux personnes âgées de 65 ans et plus — reçue par SPO est épuisée.

«Le ministère de la Santé a également informé SPO que l’Ontario a reçu la totalité de ses commandes de VTI à forte dose pour les aînés, ajoute la Dre Etches. Aucune dose supplémentaire de VTI à forte dose ne devra être fournie à SPO ou à d’autres bureaux de santé en Ontario à l’heure actuelle.»

Santé publique Ottawa n’est donc plus en mesure de répondre aux nouvelles commandes de VTI à forte dose de la part des médecins de la région. Ce vaccin n’est également plus disponible dans les cliniques communautaires de SPO.

«Les résidents devraient se renseigner auprès de leur pharmacie locale ou de leur fournisseur de soins de santé à propos de la disponibilité du VTI à forte dose, mais le report de la vaccination n’est pas conseillé. En autant que la distribution provinciale hebdomadaire du vaccin quadrivalent (VQI) continue sans interruption, les cliniques de SPO demeureront ouvertes», ajoute toutefois la médecin-chef de SPO.

«Le Comité consultatif national de l’immunisation a déclaré qu’il n’y a pas suffisamment de preuves pour qu’il soit possible de formuler une recommandation privilégiée concernant l’utilisation du VTI à forte dose ou du VQI pour les personnes âgées de 65 ans ou plus. Les deux vaccins leur conviennent et sont efficaces chez celles-ci», précise toutefois la Dre Etches.

Rappelons qu’en octobre, SPO a lancé sa campagne de vaccination en partageant son objectif ambitieux pour cette année, dans le contexte d’une pandémie de la COVID-19. SPO espérait que 70% de la population de la capitale fédérale soit vaccinée et prévoyait garder ses cliniques communautaires ouvertes jusqu’en janvier ou février 2021, si nécessaire.

«Recevoir le vaccin contre la grippe est essentiel chaque année, mais c’est de la plus grande importance cette année, expliquait alors le médecin adjoint en santé publique à SPO, Trevor Arnason. Nous devons travailler ensemble pour protéger les plus vulnérables d’entre nous et éviter de surcharger notre système de santé.»

Dans son message aux élus de la municipalité, Vera Etches indique que le gouvernement provincial «est au courant de notre objectif de vacciner un plus grand nombre de résidents comparé aux dernières années et que la demande locale pour le vaccin est élevée».

Dre Vera Etches, médecin-chef de Santé publique Ottawa.

Débats à Queen’s Park

L’opposition pose des questions en chambre au gouvernement de Doug Ford depuis environ deux semaines au sujet de l’approvisionnement. Les députés libéraux d’Orléans et d’Ottawa-Vanier, Stephen Blais et Lucille Collard, ainsi que la néo-démocrate représentant le comté d’Hamilton Mountain, Monique Taylor, ont notamment partagé le témoignages de citoyens qui n’ont pu avoir accès au virus.

«Hier, mon bureau a reçu l’appel de Wayne qui a cherché partout à Hamilton pour que sa mère de 88 ans et son père de 93 ans soient vaccinés, affirmait Mme Taylor le 3 novembre dernier. Il essaie seulement de protéger la santé de ses parents. Partout où il appelle, on lui dit que le vaccin n’est pas disponible.»

«La ministre de la Santé, Christine Elliott, elle n’arrête pas de dire qu’on ne manque pas de vaccins et qu’ils en ont commandé en grande quantité, soutient Mme Collard en entrevue avec Le Droit. Les mots qui sortent de sa bouche et les faits sur le terrain ne coïncident pas. C’est préoccupant.»

La député libérale d'Ottawa-Vanier, Lucille Collard.

Mme Elliott a effectivement répété à quelques reprises en chambre que son gouvernement a commandé 5,1 millions de doses du vaccin, soit 700 000 de plus que l’an passé et ce, avant le début de la crise sanitaire.

En conférence de presse mardi, le premier ministre Ford a ajusté le tir en indiquant que son gouvernement a commandé un million de doses supplémentaires du VTI à forte dose et du VQI.

«Je sais que 1,3 million d’aînés ont reçu le vaccin jusqu’à maintenant et nous en avons environ 170 000 en réserve. Nous nous assurerons d’épuiser nos ressources, a lancé Doug Ford. Nous demandons également plus du gouvernement fédéral.»