Pembroke veut mettre en lumière sa communauté francophone

La communauté francophone de Pembroke, à l'ouest d'Ottawa, se mobilise à son tour pour ériger un monument de la francophonie. Un comité est en train de prendre forme pour que l'emblème vert et blanc des Franco-Ontariens soit bien visible dans la région d'ici cinq ans.
«À Pembroke, nous ne sommes pas beaucoup de francophones, mais nous sommes là et on se prend en main. Nous voulons nous afficher. Le projet d'un monument de la francophonie en est un à long terme, mais ça fait déjà un an qu'on y pense et nous allons l'avoir», a déclaré Marie-Claude Tardif, de l'Association canadienne-française de l'Ontario (ACFO) de Champlain.
La municipalité d'Alfred-Plantagenet, dans l'Est ontarien, vient elle aussi de démontrer son intérêt pour avoir un monument de la francophonie. Il y a actuellement 14 monuments drapés du lys vert et blanc en Ontario. Un quinzième est en chemin à Hawkesbury et devrait être érigé au printemps du côté ouest de l'île du Chenail.