Même si les files d’attente devraient être moins longues, il faudra prévoir des délais pour accéder aux sites de la fête du Canada.

Patience nécessaire le 1er juillet

Les immenses files d’attente observées l’an dernier pour assister aux célébrations de la fête du Canada sur la colline parlementaire ne devraient pas se répéter cette année, mais les responsables de la sécurité préviennent qu’une certaine patience sera tout de même de mise.

Malgré la pluie qui a sévi en 2017, une très grosse foule avait convergé vers le centre-ville d’Ottawa pour fêter le 150e anniversaire de la Confédération canadienne. L’attente pour accéder à la colline parlementaire avait atteint plus de cinq heures, en mi-journée.

Les personnes désirant célébrer le 151e anniversaire du pays devront encore une fois cette année passer à travers des postes de sécurité pour espérer poser leurs pieds sur le terrain bordant le parlement. Les gens sont ainsi invités à « arriver tôt » pour être sur place à l’heure désirée.

L’entrée principale du site sera devant l’édifice de la Cour suprême, à l’intersection des rues Wellington et Kent. Une autre entrée a été prévue pour les personnes à mobilité réduite, tandis que plusieurs voies de sortie du site ont été prévues.

Un important quadrilatère sera fermé à la circulation dès 6 h, le matin du 1er juillet, jusqu’à 2 h la nuit suivante.

D’autres artères en périphérie seront également fermées, tout comme le pont Alexandra — qui demeurera toutefois ouvert aux piétons, sauf entre 21 h et 3 h.

Dans le cadre d’une séance d’information technique sur les « mesures de sécurité et de gestion de foule » en place pour les festivités du 1er juillet, différents responsables de la sécurité — le Service de protection parlementaire, la Gendarmerie royale du Canada et le Service de police d’Ottawa — ont indiqué avoir tiré des leçons de l’an dernier. Ils s’attendent cette année à ce que les visiteurs puissent entrer sur le site de la colline parlementaire « à l’intérieur d’une heure ».

L’accès pourra être plus rapide pour les personnes qui ne traînent pas de gros sac, de glacière ou de poussette, a-t-il été mentionné.

Quelque 300 bénévoles doivent se promener dans les environs afin de diriger les gens vers l’entrée du site.

Des amuseurs de rue seront sur place pour distraire les gens qui attendent. Les visiteurs seront aussi en mesure de s’acheter de la nourriture ou des breuvages, de remplir leurs bouteilles d’eau et d’aller à la toilette pendant leur attente.

Des écrans géants qui projetteront les spectacles en cours seront aussi installés « dans les zones de rassemblement public » le long de la rue Wellington et sur le terrain de la Cour suprême.

Le secteur sera par ailleurs protégé des attaques au véhicule-bélier, a-t-il été indiqué. Il sera interdit d’apporter sur le site des armes, des explosifs, des feux d’artifice, de l’alcool et des sacs dont la grosseur excède celle d’un sac à dos normal.