Le cénotaphe de la rue Wellington ne sera pas entouré de milliers de personnes en cette année marquée par la pandémie de COVID-19.
Le cénotaphe de la rue Wellington ne sera pas entouré de milliers de personnes en cette année marquée par la pandémie de COVID-19.

Pas de foule pour le 75e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Le Monument commémoratif de guerre du Canada aurait dû être entouré de centaines de dignitaires et de citoyens venus célébrer les sacrifices des vétérans canadiens, ce 11 novembre. Les cérémonies de 2020 devaient revêtir un caractère spécial, alors que le Canada et ses alliés soulignent cette année le 75e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Au centre-ville d’Ottawa tout comme ailleurs au pays, les escortes de drapeaux seront réduites et les masques seront obligatoires pour les quelques invités autorisés à participer à la cérémonie du jour du Souvenir.

Le cénotaphe de la rue Wellington ne sera pas entouré de milliers de personnes en cette année marquée par la pandémie de COVID-19.

La cérémonie aura bel et bien lieu, mais ceux qui voudront y assister devront s’en tenir aux écrans de télé ou d’ordinateur. L’évènement sera diffusé sur les chaînes nationales ainsi que sur la page Facebook de la Légion royale canadienne.

La centaine de participants admis devra respecter les mesures sanitaires ontariennes liées aux rassemblements extérieurs, dont la distance habituelle de deux mètres entre chaque personne.

Le Monument commémoratif de guerre du Canada

«Plusieurs de nos vétérans et membres plus âgés font partie des groupes démographiques les plus touchés par la pandémie», rappelle la Légion sur son site Internet. Il n’y aura pas de défilé de vétérans ni des Forces armées canadiennes.

D’ailleurs, le traditionnel dépôt de gerbes de fleurs à la tombe du Soldat inconnu par les élus et la gouverneure générale sera modifié. Pour limiter toute manipulation non essentielle, les gerbes seront déposées d’avance sur le monument. «Les membres du Cortège seront devant le Monument en lui faisant face, indique la Légion royale. Leurs couronnes seront prépositionnées de sorte qu’aucun porteur ne sera nécessaire. La majorité des couronnes seront prépositionnées au Monument avant la cérémonie. Ceux qui souhaitent personnellement déposer une couronne pourront le faire après la cérémonie. La reconnaissance des couronnes prépositionnées sera affichée sur notre site Web.»

Les seules escortes de drapeaux qui seront permises seront restreintes aux drapeaux du Canada, de la Légion, de l’Union Jack, du Red Ensign, de l’OTAN et de l’ONU.

Quatre sentinelles armées et une infirmière seront mises en faction par les Forces armées.

Quelques musiciens et un garde du drapeau assureront les honneurs réservés aux vétérans et à l’étendard canadiens.

Les organisateurs déconseillent fortement la présence des spectateurs en raison de l’espace physique limité.

Dès 10h40, le Musée canadien de la Guerre diffusera en direct l’illumination de la pierre tombale du Soldat inconnu du Canada. La lumière du soleil frappera la pierre tombale à 11h précises. Le Musée indique qu’en raison des restrictions liées à la COVID-19, personne ne sera autorisé à entrer dans la salle du Souvenir pendant l’évènement.