Selon les propos du ministre Mathieu Lacombe, le gouvernement du Québec n’a pas l’intention de mettre en place une commission d’enquête sur les inondations du printemps dernier.

Pas de commission d’enquête sur les causes des inondations, selon le ministre Lacombe

Le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, réitère que son gouvernement ne prévoit pas d’enquête indépendante sur les causes des inondations printanières de 2017 et 2019.

Jeudi, Queen’s Park a rendu public le rapport de conseiller spécial en matière d’inondations qui conclut que « rien n’indique que les inondations résultent d’une erreur humaine ou d’une exploitation négligente des structures de régularisation des eaux ».

Interrogé sur la pertinence de réaliser un exercice similaire au Québec alors que des élus l’ont réclamé au cours des derniers mois, M. Lacombe affirme qu’il ne croit pas que ce soit nécessaire.

À LIRE AUSSI : «Chercher le coupable», la chronique de Patrick Duquette

« Je me suis posé des questions comme n’importe quel citoyen après les inondations, puis les réponses que j’ai obtenues d’Hydro-Québec, lorsqu’ils sont venus me présenter la gestion des barrages, m’ont amplement satisfait. J’ai compris à ce moment-là que la gestion des barrages ne semblait pas en cause dans les inondations », explique le ministre responsable de l’Outaouais.

Plutôt que de chercher les causes des inondations, le gouvernement du Québec souhaite plutôt trouver des solutions, ajoute Mathieu Lacombe.

« Pour l’instant, ce n’est pas dans les cartons du gouvernement de mettre de l’avant une commission d’enquête. Le gouvernement est en train de revoir l’aménagement du territoire par le biais du groupe d’action ministériel qui a été mis sur pied. C’est un groupe qui est appuyé par les partenaires municipaux, par des experts scientifiques du domaine. J’ai bon espoir que ce groupe-là arrive avec les meilleures propositions et les meilleures pistes de solution », explique M. Lacombe.

Rappelons qu’Hydro-Québec et la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais sont arrivées aux mêmes conclusions que le conseiller spécial de l’Ontario, conclusions partagées avec le public durant une session d’information au début du mois de novembre.

Le conseil municipal de Gatineau a réclamé la création d’une commission scientifique pour analyser les causes des inondations en juin dernier.

Le député fédéral de Pontiac, Will Amos, a également demandé une étude indépendante sur la question au cours des derniers mois.