Actualité régionale

Remise des prix Prévention du crime

Un organisme de prévention de la criminalité fondé il y a dix ans dans le quartier Vanier à Ottawa a vu ses efforts être récompensés.

Le groupe Surveillance de quartier Émond a reçu lundi le prix du Programme bénévole lors de la 10e édition des prix Prévention du crime Ottawa.

Ottawa

Watson débloque les utilisateurs de Twitter qui le poursuivaient

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, change son fusil d’épaule en débloquant de son compte Twitter les trois activistes qui ont intenté une poursuite contre lui plus tôt au mois d’octobre.

Les trois individus, Émilie Taman, James Hutt et Dylan Penner, dénonçaient la décision du maire et estimaient que leurs droits et libertés étaient brimés. Selon eux, le compte Twitter du maire est public.

M. Watson s’était défendu, au mois d’octobre, en affirmant qu’il s’agissait d’un compte personnel.

Dans une déclaration qu’il a publiée sur le réseau social vendredi, le premier magistrat revient sur sa position. 

M. Watson admet que son compte Twitter est public puisqu’il l’utilise «d’abord et avant tout [...] dans l’exercice de ses fonctions quotidiennes à titre de maire de la Ville d’Ottawa».

«Après mûre réflexion, le maire Watson est en accord avec cette perspective et a donc décidé de traiter directement des inquiétudes soulevées en débloquant de son compte Twitter ces individus à l’avenir», peut-on lire dans le message.


Ottawa

La clé de la Ville d'Ottawa pour l'ancien député Paul Dewar

L’ancien député fédéral d’Ottawa-Centre, Paul Dewar, qui est atteint d’un cancer du cerveau en phase terminale, a reçu jeudi soir la clé de la Ville d’Ottawa, la plus haute distinction honorifique remise par la Ville.

La salle du conseil de ville où s’est déroulé l’événement était bondée. Le maire d’Ottawa, Jim Watson, la conseillère municipale Catherine McKenney et un ami de M. Dewar, Kiavash Najafi, se sont succédé au microphone pour prononcer des allocutions.

Ottawa

Brigil veut construire des tours de 18 à 32 étages à Ottawa

Quatre tours de 18 à 32 étages pourraient voir le jour à Orléans, près de l’île Petrie. Le promoteur Brigil a présenté un projet en ce sens et soutient que l’ouverture d’une station de train léger à proximité justifie la demande de modification au règlement de zonage.

« La proposition vise également à répondre aux attentes d’un site situé à distance de marche d’une future station de train léger », peut-on lire dans un des documents.

Le promoteur demande à la Ville d’Ottawa d’approuver une modification au règlement de zonage pour chacune des quatre tours qui doivent être plus hautes que la limite permise.

Par exemple, Brigil planifie qu’une des tours de 32 étages ait 57 mètres de plus que la hauteur permise. Des modifications seraient aussi nécessaires pour les constructions de 18 et 22 étages.

Les nouvelles constructions s’ajouteraient à deux tours déjà existantes dans ce secteur. 

« Les différentes hauteurs proposées créent une transition rythmique entre les tours existantes et les tours proposées tout en créant une ligne d’horizon intéressante », lit-on dans le rapport.

Le promoteur ajoute que l’intention d’ériger des tours de 18, 22 et 32 étages est de créer une image de marque dans l’est de la ville.

Les Ottaviens ont jusqu’au 23 novembre pour faire part de leurs commentaires sur le projet.