Ottawa

Deux nouvelles casernes de pompiers

Deux casernes de pompiers d’Ottawa logent désormais à de nouvelles adresses, l’une dans le secteur Cyrville et l’autre dans le sud du secteur Orléans, pour remplacer deux anciens bâtiments.

Érigées au coût de 14 millions $, les casernes 36 et 55, situées au 1935, chemin Cyrville et au 2283, avenue Portobello ont été inaugurées jeudi.

Ottawa

Watson fait le point

Tandis que 2018 sera très importante pour Ottawa avec entre autres la tant attendue mise en service de la Ligne de la Confédération et les élections municipales, le maire Jim Watson a profité mercredi de la première réunion du conseil municipal de l’année pour faire un détaillé discours de plus d’une heure sur l’état de la ville.

Celui qui sollicitera un troisième mandat l’automne prochain a d’abord fait allusion à deux éléments ont fortement marqué la dernière année pour des raisons bien différentes, soit les activités du 150e anniversaire de la Confédération et les inondations historiques du printemps dernier.

Actualités

La relique de saint François-Xavier à Ottawa

La relique de saint François-Xavier arrive mercredi à Ottawa, étape finale d’un pèlerinage dans 14 villes canadiennes en un peu plus d’un mois pour l’avant-bras droit du missionnaire.

La relique sera à la Paroisse Sainte-Marie d’Orléans, sur le chemin Innes, pour une période de vénération publique de 17 h à 18 h 45. Une messe aura lieu à 19 h, suivie d’une autre séance de vénération publique et d’une prière de clôture.

Bal de neige

«Un gros carcan administratif»

Le Bal de Neige a considérablement perdu de son lustre au fil des ans, estiment certains ex-gestionnaires de l’événement, dont l’un de ses fondateurs Rhéal Leroux. Ce dernier ose même dire que si le festival hivernal demeure sous la gouverne du ministère du Patrimoine canadien, il ne faudrait pas s’étonner de sa disparition future.

Affirmant que le Bal de Neige est enlisé dans un « gros carcan administratif » depuis quelques années, M. Leroux réclame que l’événement soit ramené sous la direction de la Commission de la capitale nationale (CCN), avant qu’il ne soit condamné à mourir à petit feu.