Jim Watson, maire sortant d'Ottawa

Watson n’est pas surpris de la percée de la CAQ

Le maire d’Ottawa voit d’un bon œil l’arrivée au pouvoir de la Coalition avenir Québec dans la belle province.

« Ce n’était pas vraiment une surprise pour moi. J’ai vu les activités pendant les dernières semaines et la CAQ avait beaucoup de momentum. Je pense que c’est bon qu’il y ait des représentants de la CAQ en Outaouais », confie Jim Watson au lendemain des élections provinciales en sol québécois.

L’arrivée de trois nouveaux députés caquistes en Outaouais en plus des deux libéraux réélus apportera du dynamisme pour faire avancer les différents projets, croit M. Watson.

Il est heureux de constater que le chef de la CAQ, François Legault, appuie les projets de transport en commun ce qui pourrait être bénéfique pour le projet de train léger entre les deux villes.

« C’est vraiment Maxime Pedneaud-Jobin qui va travailler avec le nouveau premier ministre, mais je suis très content que des deux côtés de la rivière on poursuive un plan pour le train léger électrique parce que c’est bon l’environnement. J’espère voir du progrès à Gatineau et un jour peut-être qu’on aura la capacité de travailler ensemble pour avoir un trajet entre Gatineau et Ottawa », confie M. Watson.

Tout comme l’Ontario en juin dernier, le Québec a montré la porte au gouvernement libéral. M. Watson est d’avis que les situations sont bien différentes dans les deux provinces.

« Au Québec, il y a le surplus budgétaire tandis qu’il y a de grands défis financiers en Ontario, illustre-t-il. La population voulait un nouveau gouvernement. »