Le maire d’Ottawa, Jim Watson, cogne à la porte du gouvernement fédéral pour financer la phase 3 du train léger. Il a aussi parlé de logement abordable avec les ministres Catherine McKenna et Mona Fortier.

Watson, McKenna et Fortier discutent d’infrastructures

Le maire d’Ottawa a remis des casques de construction aux ministres fédérales ottaviennes Catherine McKenna et Mona Fortier, un cadeau symbolique qui illustre combien Jim Watson veut voir les ministres être généreuses envers sa ville concernant les projets d’infrastructures.

M. Watson a reçu à son bureau vendredi après-midi la nouvelle ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna, et la nouvelle ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances, Mona Fortier. Il a indiqué avoir eu des relations très positives avec les députées d’Ottawa-Centre et d’Ottawa-Vanier au cours des dernières années. Mais sa liste d’épicerie à l’endroit du nouveau gouvernement fédéral risque d’être encore bien remplie.

« On a discuté des choses comme le logement abordable, le transport en commun et les autres priorités pour la Ville d’Ottawa. Nous avons une très bonne relation de travail avec les deux députées et le gouvernement de M. Trudeau », a indiqué M. Watson à la suite de la rencontre.

La nouvelle ministre de l’Infrastructure a concédé que M. Watson cogne à sa porte pour du financement pour la phase 3 du train léger.

« Il y a aussi le logement abordable, a indiqué Mme McKenna. Nous avons besoin de plus d’investissement dans le logement abordable. Nous avons déjà créé plus d’espaces, mais il y a plus de travail à faire. Il y a aussi l’infrastructure verte. On peut faire mieux. Les changements climatiques sont réels. On doit bâtir pour un climat qui change. Ça veut dire réduire les émissions dans le transport en commun et avoir du logement abordable net zéro. »

Mona Fortier dit aussi appuyer le dossier du logement abordable.

« Il y a toute la question de la pauvreté et aider les gens à sortir de la pauvreté. Il y a aussi l’environnement et le transport en commun. Catherine et moi avons pas mal les mêmes objectifs, donc on va travailler non seulement avec la Ville, mais aussi avec la province. C’est important que l’on puisse travailler les trois niveaux de gouvernements ensemble », a partagé la députée/ministre d’Ottawa-Vanier.

Aucun engagement ou offre de chèque n’a été fait par les députées à l’endroit de M. Watson, vendredi.

« Nous discutons de choses importantes pour la région d’Ottawa, la région de la capitale nationale. Cette première conversation était vraiment un tour de table sur ce qui se passe, autant dans mon mandat que celui de la ministre McKenna, et ce qu’on peut faire pour améliorer notre région », a précisé Mme Fortier.

Mme McKenna se dit heureuse de voir Mona Fortier venir l’épauler comme représentantes de la ville d’Ottawa au conseil des ministres.

« Il y a des opportunités réelles, et tout ce qui compte c’est de servir les citoyens », a-t-elle indiqué.