Jim Watson, maire sortant d'Ottawa

Watson affirme devoir faire des choix

Le maire sortant, Jim Watson, se fait reprocher par un organisme de ne pas participer à leur débat électoral. Selon les organisateurs, c’est le processus démocratique et les citoyens qui sont pénalisés.

Écologie Ottawa organise un débat pour les candidats à la mairie d’Ottawa le 26 septembre au Centre Shaw. Sur les 12 personnes dans la course, huit ont confirmé leur présence.

« Jim Watson se présente comme un candidat ayant un bilan environnemental fort, mais il ne défendra pas ses idées dans un débat. Il s’agit du premier forum pour débattre des questions environnementales et notre maire sortant manque à l’appel. La démocratie souffre quand les politiciens évitent de participer à un débat public », affirme Robb Barnes, directeur général d’Écologie Ottawa.

M. Watson se défend de devoir faire des choix en campagne électorale et rappel qu’il est difficile pour lui d’accepter toutes les invitations.

« J’ai aussi un travail. Je suis le maire de la ville d’Ottawa en même temps que je fais campagne. Beaucoup d’autres candidats sont des candidats à temps plein. J’ai reçu entre 15 et 20 invitations et c’est complètement impossible pour moi de participer à chaque débat », explique le maire sortant ajoutant qu’il trouverait « impoli » de changer son horaire s’il a déjà pris des engagements.

M. Watson a participé à un débat depuis le début de la campagne. Il compte être présent à au moins cinq autres.

« J’aime les débats et je suis très fier de mon bilan, confie-t-il. Pour moi, c’est vraiment un avantage de participer à beaucoup de débats, mais malheureusement comme j’ai dit j’ai aussi beaucoup de travail. J’ai reçu 5200 invitations pour des événements l’an dernier. Il faut que je respecte mon travail comme maire en même temps que de trouver du temps pour faire du porte-à-porte, des rassemblements et des débats. »

Son opposant Clive Doucet s’est dit surpris d’apprendre que Jim Watson avait décliné l’invitation.

« M. Watson est un bon débatteur. Il est habile. Je suis surpris, affirme M. Doucet. J’y serai probablement seul. Ce n’est pas tellement un rendez-vous quand l’autre candidat n’est pas là. »

L’équipe de l’aspirant maire a indiqué que lui aussi faisait face à des conflits d’horaire et qu’il ne pourra pas être présent à tous les débats auxquels il a été invité.