C’est dimanche qu’ont officiellement débuté les festivités de la semaine de la Fierté dans la capitale. Une édition 2020 réinventée et adaptée aux consignes sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19.
C’est dimanche qu’ont officiellement débuté les festivités de la semaine de la Fierté dans la capitale. Une édition 2020 réinventée et adaptée aux consignes sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19.

Une semaine de la Fierté en mode virtuel à Ottawa

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
C’est dimanche qu’ont officiellement débuté les festivités de la semaine de la Fierté dans la capitale. Une édition 2020 réinventée et adaptée aux consignes sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19.

Les organisateurs de l’événement, qui se tient du 23 au 30 août, on rapidement dû trouver une solution pour permettre à la communauté ottavienne de célébrer tout en respectant les règles de santé publique mises en place par le gouvernement provincial de l’Ontario.

« Bien entendu on avait beaucoup de plans pour cette année. L’an dernier on a eu un achalandage record lors de nos activités. On s’attendait à mettre en place quelque chose d’encore plus grand que l’an dernier, mais en mars lorsque la pandémie a été déclarée, il a fallu se rencontrer pour mettre en place un plan de contingence. En mai, on s’est rendu compte qu’on n’avait pas le choix de se tourner vers le virtuel », explique au Droit le président de Fierté dans la capitale, Davy Sabourin.

Une version virtuelle vient ainsi remplacer le traditionnel défilé de la Fierté d’Ottawa. Le défilé virtuel, organisé en partenariat avec l’entreprise de production audiovisuelle Data Sciences, sera assemblé à partir de vidéos soumises par les gens de la communauté 2SLGBTQ+ de la capitale fédérale. D’autres partenaires et commanditaires soumettront aussi des vidéos qui seront montées dans un court-métrage qui sera diffusé sur la chaîne YouTube de la Bibliothèque publique d’Ottawa.

Outre le défilé, des conférences et des discussions virtuelles seront aussi mises en ligne sur YouTube. Des contes pour enfants traitant de sujets comme la famille, l’amitié et l’amour seront aussi disponibles en ligne.

L’an dernier, ce sont plus de 150 000 personnes qui ont participé aux activités organisées par la Fierté dans la capitale. Cette année, M. Sabourin s’attend tout de même à ce que les gens de la communauté 2SLGBTQ+ d’Ottawa soient au rendez-vous pour célébrer les festivités à distance.

« Je regarde sur les réseaux sociaux et ça grouille. Déjà plusieurs personnes se sont branchées sur YouTube pour voir la levée virtuelle du drapeau [dimanche matin]. » Par contre, il est possible qu’il y ait des gens de notre communauté qui ne se sentent pas en sécurité avec le fait de se rendre à des événements physiquement. Ça leur permet de regarder ça de chez eux depuis leur ordinateur ou leur téléphone cellulaire. »

« Le thème cette année est “Là où nous sommes” pour signifier que peu importe où on se trouve, on peut se joindre à la Fierté et être ensemble même si on doit malheureusement être séparés à cause de la COVID-19 », conclut-il.

Pour consulter la liste des activités rendez-vous sur le site web de la Fierté dans la capitale.