Les chercheurs qui ont travaillé sur l’exposition Vie française dans la capitale ont donné une place au journal franco-ontarien dans leur musée virtuel.

Une place pour Le Droit au musée virtuel

Difficile de passer sous silence le rôle qu’a joué le quotidien Le Droit dans l’histoire de la communauté francophone à Ottawa.

Les chercheurs qui ont travaillé sur l’exposition Vie française dans la capitale ont donné une place au journal franco-ontarien dans leur musée virtuel.

On y retrouve, entre autres, un exemplaire des deux premières pages de la première édition du quotidien, paru le 27 mars 1913.

«C’est par le biais du Droit qu’on s’est parlé durant la lutte pour le règlement XVII. C’est par le biais du Droit que les francophones d’Ottawa ont parlé aux autres aussi parce que le journal débordait la frontière de l’Ontario. Pour nous, c’était important de l’inclure», affirme Anne Gilbert, directrice du projet.

L’exposition met aussi en lumière la contribution du père Charles, qui a insisté pour mettre sur pied un journal. On y traite aussi de l’implication du quotidien dans le mouvement C’est l’temps, à l’époque où des jeunes ottaviens préfèrent aller en prison que de payer des contraventions rédigées uniquement dans la langue de Shakespeare. Le combat pour la sauvegarde de l’hôpital Montfort a aussi été un enjeu important de l’histoire du journal, comme l’indiquent les chercheurs.

«On aurait pu aborder Le Droit de mille et une façons. Le Droit ne faisait pas juste informer, mais prenait des positions qu’il faisait connaître par ses éditoriaux», mentionne Mme Gilbert.