Le supermarché Metro sur la rue Rideau disparaîtra pour laisser la place à un édifice à condos.
Le supermarché Metro sur la rue Rideau disparaîtra pour laisser la place à un édifice à condos.

Une épicerie de moins au centre-ville d’Ottawa

Des résidents du centre-ville d’Ottawa devront bientôt changer leurs habitudes pour bien s’alimenter. Le supermarché de la bannière Metro sur la rue Rideau sera fermé le 18 janvier prochain.

L’entreprise Claridge Homes a acquis le terrain où se trouve l’épicerie il y a quelques années déjà, dans le but d’y construire un hôtel de 18 étages et deux tours d’habitation de 26 et 27 étages.

À noter que la succursale de la LCBO située sur le même terrain n’est pas affectée par ce projet.

Le projet tel qu’approuvé par le comité de dérogation d’Ottawa l’automne dernier prévoit qu’il y ait à nouveau un supermarché à cet endroit lorsque la construction sera terminée.

Malgré tout, l’absence de cette épicerie aura un impact négatif, croit le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury.

« Durant cette période, les nombreux étudiants qui habitent tout près et les autres résidents de la Basse-Ville et de la Côte-de-Sable auront moins d’options abordables. J’aime beaucoup La Bottega et Farm Boy’s, mais c’est n’est pas abordable pour tout le monde », souligne M. Fleury.

Il y a également une succursale de Loblaws à environ 350 mètres plus à l’est sur la rue Rideau.

Pour les résidents des alentours, le Metro offrait toutefois une plus grande flexibilité en demeurant ouvert 24 heures par jour, soutient Mathieu Fleury.

« On est une communauté moderne et il y a des besoins alimentaires à toute heure du jour », soutient le conseiller municipal.

Loblaws semble toutefois avoir flairé une opportunité puisque sur le site web de l’entreprise, on indique maintenant que la franchise de la rue Rideau est désormais ouverte 24 heures sur 24.

L’élu n’est pas en mesure de dire si Metro sera la bannière retenue par Claridge une fois que les nouveaux espaces prévus pour un supermarché seront construits. Mathieu Fleury laisse toutefois entendre qu’une des deux tours d’habitation ajoutera des condos au marché immobilier tandis que la seconde servirait principalement pour le marché locatif.