Le plus important changement à prévoir concerne les circuits numéros 200 à 299 qui verront leur trajet s’interrompre aux stations aux extrémités de la Ligne de la Confédération.

Un tout nouveau réseau de transport en commun à Ottawa [PHOTOS]

Traditionnellement jour de repos, ce dimanche sera toutefois différent à Ottawa. Il sera loin d’être reposant alors qu’OC Transpo effectuera une transformation historique de son réseau, trois semaines après l’entrée en service du train léger. Le Droit s’est penché sur les changements apportés afin de vous aider à préparer votre retour au travail, lundi.

« Nous sommes prêts pour ça, on se prépare depuis longtemps », assure le conseiller et président de la Commission du transport en commun, Allan Hubley.

« Beaucoup de gens ont déjà fait la transition vers le train léger, mais certains ont préféré attendre à lundi avant de commencer à l’utiliser. Pour ceux-là, ce sera un changement », ajoute M. Hubley.

Le plus important changement à prévoir concerne les « circuits connexion » — numéros 200 à 299 — qui verront leur trajet s’interrompre aux stations aux extrémités de la Ligne de la Confédération — Blair et Tunney’s Pasture —, ainsi qu’à la station Hurdman.

À LIRE AUSSI: Train léger à Ottawa: aucun congédiement chez OC Transpo

Train léger: une opportunité de redéveloppement au centre-ville d'Ottawa

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, reconnaît que la circulation pourrait être difficile à ces stations la semaine prochaine puisque l’ensemble des usagers du transport en commun se dirigeant vers le centre-ville devront emprunter le train léger. Il demeure toutefois optimiste qu’après trois semaines de transition, un grand nombre d’entre eux ont déjà adopté le train.

« Je crois que les trois semaines de service parallèle ont placé les gens dans une position plus confortable afin de découvrir qu’ils n’ont plus à subir des embouteillages sur Slater et Albert », soutient M. Watson.

Le tunnel du centre-ville comporte trois stations (Lyon, Parlement et Rideau) sur une distance de 2,5km.

Les limites du train

Avec ce réseau révisé, OC Transpo s’appuie grandement sur la Ligne de la Confédération pour les déplacements de ses usagers au centre-ville. Or, aussi efficace peut-elle être, la colonne vertébrale du système sur rails de la capitale fédérale ne peut tout faire et le transporteur a dû prévoir des services complémentaires.

Le train n’est pas en fonction la nuit, par exemple. Les gens qui souhaitent se rendre au centre-ville ou bien le quitter au petit matin pourront emprunter les circuits rapides d’autobus, soit les lignes 39, 45, 57, 61, 75 et 97, qui se prolongeront leur trajet habituel pour couvrir les secteurs temporairement abandonnés par la Ligne de la Confédération.

Les déplacements de Gatineau vers Ottawa et vice-versa ne peuvent également être réalisés uniquement dans le train léger. Parmi les points saillants de son réseau modifié, OC Transpo annonce un « nouveau service d’autobus direct à Gatineau à partir de l’ouest d’Ottawa, Vanier et Gloucester, et des correspondances vers Gatineau aux stations Pimisi et Lyon ».

Sinon, il y a toujours la possibilité d’embarquer dans un autobus de la Société de transport de l’Outaouais sur Rideau/Wellington, près des stations Rideau, Parlement ou Lyon.

Les extrémités est, ouest et sud de la capitale fédérale sont également des zones qui ne peuvent être desservies par le train léger, du moins, pas avant la réalisation des phases 2 et 3 du projet.

En attendant, dans son nouveau réseau d’autobus, OC Transpo promet un service accru à Kanata-Nord, Bells Corners et Orléans.

Vous pouvez planifier vos déplacements avant le retour au travail de lundi au www.octranspo.com.

+