Les travaux de construction sur la rue Elgin ont eu raison du Hooley’s.

Un pub forcé de fermer à cause des travaux sur Elgin

Le pub Hooley’s, une institution sur la rue Elgin, a fermé ses portes définitivement mardi. Une importante baisse de l’achalandage et une hausse des coûts engendrés par la fermeture de la rue qui subit une cure de rajeunissement ont eu raison de l’établissement.

C’est un Dale Hill consterné par la décision d’affaires qui a expliqué les raisons de la fermeture au Droit.

« Je n’avais jamais pensé que ce serait aussi difficile, a indiqué le propriétaire majoritaire du Hooley’s. Je n’ai jamais pensé que ça me blesserait autant ».

À LIRE AUSSI : Des commerçants de la rue Elgin préfèrent rester positifs

La fermeture de la rue empêche les camions de livraison et les camions à ordures de circuler, a expliqué M. Hill, ce qui l’oblige à embaucher des gens pour aller chercher les denrées et pour aller porter les vidanges. Les taxis et les chauffeurs Uber ne peuvent aussi laisser ou prendre leurs clients devant le bar ou même à proximité, a ajouté le tenancier.

« L’achalandage diminue alors les revenus baissent. Pendant ce temps, les coûts augmentent. C’est constamment le bordel sur la rue en raison des travaux. L’autre fois, des rétrocaveuses et des camions pour les rebuts de construction étaient stationnés devant notre porte », a raconté l’homme d’affaires.

« C’était devenu beaucoup trop. Tu te bats tout le temps pour maintenir le bar et le restaurant, mais la construction a tellement réduit l’achalandage que nous ne pouvions surmonter la situation », a continué M. Hill

« Nous sommes partis de quelque 400 clients ici durant une soirée à personne », a-t-il poursuivi.

Les travaux de réfection de la rue Elgin d’une valeur de plus de 36 millions $ comprennent notamment le remplacement des infrastructures souterraines ainsi que l’élargissement des trottoirs. L’apparence générale de l’artère sera rajeunie.

La rue Elgin a été fermée à la circulation au début du mois de janvier entre la rue Catherine et l’avenue Laurier pour le début des travaux. L’artère restera fermée à la circulation automobile jusqu’en décembre.

D’autres travaux vont se poursuivre jusqu’aux environs de la rentrée automnale de 2020, mais M. Hill ignore si les échéanciers seront respectés.

« C’est un projet du gouvernement (municipal). On ne sait donc pas si ce sera terminé à la date prévue. On ne peut donc continuer à éponger toutes les pertes », a indiqué M. Hill, qui a tenu à remercier la clientèle du Hooley’s qui a appuyé l’établissement depuis 14 ans.

« J’ai eu beaucoup de plaisir, j’ai d’excellents souvenirs, et je ne veux pas continuer pour que ça se termine en mauvais souvenir », a philosophé le tenancier, qui s’est assuré que ses employés et ses fournisseurs soient payés avant de mettre la clé sous la porte.

Au début du mois d’août, la propriétaire du Bel Fiore Flowers & Collectibles a fermé son commerce pour le mois en raison des travaux et de la baisse de l’achalandage touriste.

De son côté, le propriétaire du pub The Cross on Elgin, Danny Byrne, avait indiqué au Droit qu’il avait subi une baisse de 30 % de ces recettes cette année comparativement à la même période l’année dernière.

La Ville réagit

La Ville d’Ottawa reconnaît que les travaux peuvent représenter des inconvénients pour les résidents et les commerçants. Elle indique avoir procédé à une consultation publique et misé sur la collaboration des principaux intervenants pour mettre en œuvre diverses initiatives visant à atténuer les répercussions des travaux.

« Par exemple, la Ville travaille diligemment avec l’entrepreneur pour que les piétons puissent accéder en tout temps aux commerces, et le stationnement de l’hôtel de ville demeure ouvert le soir et la fin de semaine », a indiqué dans un courriel Carina Duclos, gestionnaire Construction et design à la Ville d’Ottawa.

Les autorités ajoutent que des messages informant les citoyens que les commerces sont ouverts comme d’habitude sont diffusés sur les réseaux sociaux et dans les bulletins d’information sur le projet, et que l’équipe du projet rencontre régulièrement les gens du secteur pour entendre leurs idées et leurs préoccupations. La campagne Elgin renaît vise à promouvoir les commerces et les activités de la rue Elgin, a aussi souligné la Ville.

« Les tuyaux souterrains de la rue Elgin datant de la fin des années 1800, ce projet de réaménagement est à la fois urgent et important, et il profitera tant aux résidents qu’aux commerçants de la rue Elgin durant de nombreuses années à venir », a précisé Mme Duclos.