Le projet de l'Armée du Salut de s'installer dans le secteur Vanier ne fait pas l'affaire de tous.

Un projet qui soulève des inquiétudes

Le projet de l'Armée du Salut d'établir son refuge d'urgence dans Vanier, à Ottawa, «préoccupe» le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury.
L'organisme, sis dans le marché By, sur la rue George, a annoncé jeudi son intention de déménager dans un nouveau centre, au 333, chemin Montréal, dans le secteur Vanier. Mais cette proposition ne fait pas l'unanimité.
«Selon moi, le chemin Montréal n'est pas un endroit idéal», a indiqué M. Fleury. Le conseiller municipal considère que ce projet est «une belle initiative», mais que l'investissement doit être fait à un meilleur endroit.
«C'est un projet qui pourrait devenir un modèle, a-t-il exprimé. Mais il y a des sites mieux situés qui devraient être considérés.»
«On ne s'en cache pas, Vanier a un haut taux de criminalité, a-t-il ajouté. On a réussi à diminuer le taux de 20%, et on continue d'y travailler. Mais il y a des enjeux socio-économiques, des enjeux au niveau de la marijuana, de la santé mentale et du mix commercial.»
M. Fleury déplore d'ailleurs que le processus quant au choix du site n'a pas été rendu public. «Ce qui est décevant, c'est qu'ils ont fait une demande de modification de zonage avant d'ouvrir une discussion avec la communauté pour identifier collectivement les sites qui seraient les meilleurs candidats», a-t-il expliqué. 
Les députées provinciale et fédérale d'Ottawa-Vanier, Nathalie Des Rosiers et Mona Fortier, ont également manifesté leurs inquiétudes quant à cette proposition, dans une lettre qu'elles ont signée avec M. Fleury.
«Il est impératif que l'Armée du Salut s'engage à organiser une consultation publique transparente à propos de tout site proposé afin de s'assurer que les préoccupations des citoyens et celles de la communauté d'affaires et de la société civile soient entendues et prises en considération», ont écrit les trois élus.
Le nouveau centre
L'organisme, qui vient en aide aux personnes dans le besoin en leur offrant de la nourriture, des vêtements et de l'hébergement, ne manque tout de même pas d'enthousiasme vis-à-vis son projet.
«L'Armée du Salut est heureuse de déménager dans une nouvelle installation moderne, dans le quartier [Vanier], afin de satisfaire les besoins de ses clients de la meilleure façon possible et de rendre ses services accessibles à une communauté plus élargie, avec dignité et espoir», a mentionné un porte-parole de l'organisme, Glenn van Gulik.
Le nouveau centre de 103 000 pieds carrés devrait notamment comprendre une unité de soins spécialisés et offrir de l'hébergement d'urgence. L'Armée du Salut espère pouvoir débuter la construction de sa nouvelle installation au printemps 2019.