Hymenne Ndoudy se réjouit de l'arrivée du MarchéMobile et espère que le projet deviendra permanent.

Un marché mobile visitera quatre quartiers

Peut-être sans le savoir, de nombreux Ottaviens habitent un désert. Il n'est pas de sable, ni de glace. Mais alimentaire.
Dès aujourd'hui, les habitants d'un no man's land de la saine alimentation n'auront plus à le chercher, l'oasis de verdure viendra à eux, et portera le nom de MarchéMobile.
Ce marché sur roues visitera quatre quartiers défavorisés d'Ottawa, les samedis, jusqu'en décembre, soit Morrisson Gardens, Caldwell, Hunt Club Est, et Vars. Des légumes et des fruits frais seront offerts au prix coûtant.
On pourra y trouver des bouquets de brocolis à 1,40$, des concombres à 50 sous, et des mangues à 90 sous.
Une mère monoparentale venue assister au lancement du MarchéMobile, samedi, jubilait en regardant son sac rempli de nourriture.
«J'ai dépensé uniquement 11$. Et ce que j'ai trouvé dans cet autobus, pour 11$, m'aurait coûté 100$ chez Loblaws, se réjouit Hymenne Ndoudy. Je pense que c'est une très bonne initiative qui va aider les personnes âgées et les personnes à faible revenu.»
«J'ai remarqué qu'à Ottawa, les centres d'achat sont vraiment loin d'où on habite. Ça me prend une heure aller-retour pour aller faire mon magasinage», ajoute la mère de famille sans voiture.
Santé publique Ottawa estime qu'en 2013, 8% des ménages à Ottawa ont souffert d'insécurité alimentaire.
Des données compilées par l'organisme indiquent qu'il en coûte près de 800$ par mois pour nourrir adéquatement une famille de quatre personnes.
L'augmentation des prix des aliments, estimée à 6% en 2013 - bien au-dessus de l'inflation - exacerberait le problème.
Mme Ndoudy, qui est assistante gérante dans une boutique de vêtements, compte profiter au maximum du MarchéMobile pour mettre de l'argent de côté.
Elle prédit que l'initiative récoltera un vif succès dans sa communauté et souhaite ardemment que le projet-pilote devienne à terme permanent.
«En tant que mère monoparentale d'un enfant de 18 ans qui est grand et qui mange beaucoup, si ça pouvait continuer, ce serait vraiment magnifique», affirme-t-elle, émue.
«Je vais pouvoir économiser, peut-être m'acheter une auto, ou payer le basket-ball pour mon garçon.»
L'horaire du MarchéMobile peut être consulté en ligne sur le site marketmobileottawa.ca
Gstpierre@ledroit.com