C'était le début du marché de Noël au parc Lansdowne, à Ottawa, en fin de semaine.

Un marché de Noël à l’européenne au parc Lansdowne

La période des Fêtes a officiellement été lancée au parc Lansdowne, à Ottawa, en fin de semaine.

Pour l’occasion, une toute nouvelle formule de marché de Noël inspirée de pays d’Europe était à la disposition des citoyens de la région. Artisanat, mets, boissons, activités, chants de Noël et spectacles, voici un échantillon de ce qu’on pouvait retrouver dans le quartier Glebe vendredi, samedi et dimanche.

« J’adore ça ! Ça ressemble beaucoup aux marchés de Noël européens, en effet, a avoué Ludwig Ratzinger, un exposant d’origine allemande. Je connais bien les marchés de Noël puisque j’ai participé à plusieurs, dont celui de Strasbourg en France, qui est l’un des plus populaires marchés de Noël en Europe, et celui de Munich en Allemagne. Le marché de Noël d’Ottawa, honnêtement, c’est un très beau marché. La communication et l’organisation ont été très bien gérées également. Je suis très content d’être ici en fin de semaine. »

Né dans l’État de la Bavière, dans le sud-est de l’Allemagne, M. Ratzinger a eu le plaisir de tenir son propre kiosque dans lequel il a vendu son chocolat artisanal tout au long du week-end.

« Je pourrais vous parler de chocolat pendant des heures, lance-t-il en riant. Je suis vraiment passionné. »

« Mon chocolat provient des pays d’Amérique du Sud comme le Vénézuéla, la Bolivie, l’Équateur et la République dominicaine, poursuit le fondateur de Fine Chocolate by Ludwig. Là-bas, ils ont des fèves de cacao qui proviennent d’un arbre qu’on appelle le Criollo. »

D’ailleurs, selon le chocolatier, c’est à partir de cet arbre que l’on peut se procurer « les meilleures fèves de cacao, en termes de qualité ».

Parmi les différentes variétés de chocolat que M. Ratzinger confectionne, on retrouve entre autres du chocolat à la menthe, à la lime et aux noix de pins. Cependant, s’il y a un produit qu’il affectionne particulièrement, c’est son chocolat au sel de mer.

« Le chocolat au sel de mer est vraiment intéressant, dit-il, parce qu’il est fabriqué à partir de plantations de fèves de cacao qui proviennent du Vénézuéla et de la Grenade, dans les Caraïbes. Le goût des fèves de la Grenade est très doux, donc ça s’arrime très bien avec celles du Vénézuéla. Ça permet d’avoir une évolution de saveur en bouche. On passe d’un goût amer, à quelque chose de plus fruité, tout en gardant une agréable note terreuse. »

Le marché de Noël d’Ottawa, au parc Lansdowne, est ouvert du vendredi soir au dimanche. Les curieux pourront profiter de l’événement jusqu’au 22 décembre.