L’hiver sera le test ultime qui permettra de juger du travail des derniers mois afin de corriger les nombreux problèmes du système, selon John Manconi.
L’hiver sera le test ultime qui permettra de juger du travail des derniers mois afin de corriger les nombreux problèmes du système, selon John Manconi.

Un incident refroidit à nouveau les relations avec le Groupe de transport Rideau

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Des progrès importants ont été réalisés vers la réhabilitation de la Ligne de la Confédération de l’O-Train, mais les retards dans la réparation du système de chauffage des aiguillages à l’aube de l’hiver suscitent de la frustration à la Ville d’Ottawa.

Selon le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, Rideau Transit Maintenance (RTM) est prête depuis un moment à faire les travaux près des stations St-Laurent, Blair et Tremblay. La main-d’œuvre est réunie et les pièces ont été commandées.

SNC-Lavalin — une entreprise membre du consortium Groupe de transport Rideau (GTR) — avait toutefois le mandat d’effectuer le design du nouveau système de chauffage et la firme a pris du retard dans la réalisation de ces travaux.

RTM et le GTR s’étaient engagés à corriger les problèmes avec le chauffage des aiguillages avant l’hiver, mais ont récemment annoncé à la Ville que ce serait plutôt terminé autour du 1er décembre.

«Ils auraient dû nous le dire qu’ils n’étaient pas aussi avancés qu’ils devaient l’être. Il y a de la frustration sur tous les fronts», soutient M. Manconi.

«Il y a tellement eu de travail pour réparer notre relation avec les consortiums, une confiance renouvelée s’était établie. Un incident comme celui-là, ça mine à nouveau la relation. C’est extrêmement frustrant», ajoute le président de la Commission du transport en commun d’Ottawa, Allan Hubley.

John Manconi précise toutefois que RTM a prodigué un plan à la municipalité pour éviter des ennuis avec le système d’aiguillage si l’hiver se pointe avant que le nouveau système de chauffage des aiguillages soit installé.

Des équipes seront déployées aux trois stations de l’O-Train touchées pour dégager rapidement la neige ou la glace en cas de problème et de l’éthylène glycol sera appliqué sur les aiguillages pour empêcher l’accumulation de glace.

Durant une mise à jour offerte à la Commission du transport en commun mercredi, l’équipe de direction d’OC Transpo a brossé un portrait globalement positif des efforts de RTM et du GTR pour corriger les problèmes de la Ligne 1 de l’O-Train. En septembre, 98% des trajets prévus ont été réalisés sans problème. Si la tendance se maintient, la Ligne de la Confédération fera encore mieux en octobre.

M. Manconi a toutefois insisté que l’hiver sera le test ultime qui permettra de juger du travail des derniers mois afin de corriger les nombreux problèmes du système.