Il faut encourager les amuseurs publics, selon le maire d'Ottawa Jim Watson.

Un fardeau en moins pour les amuseurs publics

Rebondissement dans le dossier des amuseurs de rue des marchés By et Parkdale, les dirigeants reviennent sur leur décision et n’exigeront pas une assurance responsabilité civile d’au moins 2 millions $ afin de présenter leurs spectacles.

Dans un échange de courriel entre Le Droit et le directeur général des marchés d’Ottawa, Jeff Darwin, ce dernier mentionne avoir fait une erreur. « Nous sommes une nouvelle organisation et nous sommes à l’écoute. Nous avons fait une erreur et nous en sommes désolés », précise-t-il.

Au cours des derniers jours, les dirigeants des marchés By et Parkdale ont informé les cracheurs de feu, acrobates et amuseurs publics qu’ils devaient se prémunir d’une assurance s’ils voulaient présenter leurs acrobaties devant public, sinon leur permis ne serait pas renouvelé.

Le maire Jim Watson n’a pas caché son mécontentement face à cette mesure. « Je ne suis pas content ou d’accord avec ça. Je vais demander au personnel de la Ville de parler avec les personnes responsables pour leur dire que ce n’est pas une bonne idée. J’espère qu’on va changer ça aujourd’hui, a-t-il mentionné mardi matin. Je pense que c’est nécessaire d’encourager les amuseurs publics à participer dans le marché By et les autres endroits. »

Sur Twitter, les marchés d’Ottawa ont publié un gazouillis en fin d’avant-midi afin de s’excuser et pour réaffirmer leur engagement à revitaliser les marchés. Rappelons que cette nouvelle société a été mise en place en janvier dernier.