La Ville d’Ottawa rapporte samedi qu’un de ses employés a été placé sous enquête après avoir reçu de nombreuses plaintes pour harcèlement.
La Ville d’Ottawa rapporte samedi qu’un de ses employés a été placé sous enquête après avoir reçu de nombreuses plaintes pour harcèlement.

Un employé de la Ville d’Ottawa sous enquête pour harcèlement

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
La Ville d’Ottawa rapporte samedi qu’un de ses employés a été placé sous enquête après avoir reçu de nombreuses plaintes pour harcèlement.

Dans une note de service au conseil municipal publiée samedi, le directeur général du Service des loisirs, de la culture et des installations de la Ville d’Ottawa, Dan Chenier, explique que la Ville a été mise au courant des allégations envers l’employé en question il y a quelque temps, sans qu’aucune action ne soit prise.

«Au cours des derniers jours, la Ville a été informée d’allégations de harcèlement, y compris de harcèlement sexuel sur le lieu de travail, par le biais des médias sociaux. De plus, il y a des allégations selon lesquelles des plaintes ont été déposées auprès d’un membre de la direction de la Ville d’Ottawa et qu’aucune mesure n’a été prise.»

«Ces allégations sont extrêmement troublantes et, à ce titre, nous avons pris des mesures immédiates», poursuit Chenier.

M. Chenier invite toute personne possédant des informations pouvant faire avancer l’enquête à contacter la Ville.

«Je reconnais qu’il peut être difficile pour des personnes de s’engager dans un processus d’enquête. Cependant, la Ville encourage tous ceux qui croient avoir été harcelés à se manifester. Notre objectif est de traiter les incidents immédiatement et directement pour nous assurer que nous fournissons un environnement sûr à tous les employés, un environnement où ils peuvent se sentir en sécurité pour soulever des préoccupations et des plaintes.»

Ce n’est pas la première fois cette semaine qu’un employé municipal se retrouve dans l’eau chaude.

Rappelons que vendredi, un agent de règlements municipaux de la Ville d’Ottawa a été congédié après avoir été reconnu coupable d’avoir frappé un citoyen en avril dernier.