L'agent de règlements municipaux a été congédié au terme de l'enquête interne. 
L'agent de règlements municipaux a été congédié au terme de l'enquête interne. 

Un employé de la Ville d'Ottawa congédié après avoir frappé un citoyen

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Un agent de règlements municipaux de la Ville d’Ottawa a été renvoyé après qu’une enquête ait confirmé qu’il ait frappé un membre du public en avril dernier.

L’incident s’est produit le 4 avril au parc Marlene-Catterall dans le quartier Britannia Heights. L’agent est intervenu auprès d’un groupe de personnes qui s’étaient attroupées d’une façon qui contrevenait à la loi provinciale de l’époque pour limiter la transmission de la COVID-19.

Deux mois plus tard, le maire d’Ottawa, Jim Watson, et la conseillère Jenna Sudds ont demandé une enquête sur cette altercation entre une personne chargée de faire respecter les règlements municipaux et un citoyen. 

«En examinant les témoignages individuels sur l’incident du 4 avril 2020, il est indéniable que l’agent chargé de faire appliquer les règlements municipaux a frappé le membre du public», écrit dans une note interne le directeur des services communautaires et de protection de la Ville d’Ottawa, Anthony Di Monte.

L’agent était assigné à des tâches administratives depuis le début du mois de juin. L’enquête a toutefois démontré qu’il a fait un usage excessif de la force durant cette intervention, malgré que la formation des agents de règlements municipaux comprend des techniques de désescalade lorsque des tensions surviennent.

«Même s’il s’agit là d’un incident isolé et que cet événement ne s’est pas répété, une agression commise à l’endroit d’un membre du public dans l’exercice de ses fonctions est un acte très grave, souligne M. Di Monte. La Ville continuera de réviser et de mettre à jour ces politiques municipales, si le contexte le justifie.»