Un avis en anglais seulement par manque de temps

La Ville d'Ottawa a reconnu avoir fait une erreur en envoyant un avis en anglais seulement aux résidents et commerçants du quartier Somerset.
Distribué le 3 juillet dernier, le document annonçant la fermeture de la rue Queen dans les deux directions entre les rues Metcalfe et Elgin a fait sourciller un citoyen francophone, qui a cru bon de signaler cet écart.
La seule phrase en français qu'on y trouve invite les résidents à faire une demande pour obtenir cet avis dans la langue de Molière.
Le citoyen qui en a fait part au maire Jim Watson estime que «ces avis devraient être en français autant qu'en anglais».
Selon le service des communications de la Ville, cette phrase n'aurait pas dû y apparaître. Ce segment aurait plutôt dû être remplacé par la mention «la version française suivra sous peu».
La Ville soutient toujours s'efforcer de fournir ses avis publics de construction à la fois en français et en anglais, blâmant du même souffle le manque de temps pour ce faux pas. «La nature de ces projets change constamment et le 3 juillet en fin d'après-midi, l'entrepreneur a informé la Ville que les travaux dureraient trois mois au lieu des deux mois prévus au départ.»
Officiellement, la politique de bilinguisme de la Ville d'Ottawa prévoit que «tout document publié par la Ville d'Ottawa ou ses organismes et destiné au public (interne et externe), paraisse dans les deux langues officielles».
Le service des communications a rectifié le tir dès le lendemain. «Tous les propriétaires de la rue Queen entre la rue Metcalfe et la rue Elgin ont reçu l'avis en français», a précisé le service des communications.