Le tunnel du train léger d'Ottawa a permis de retirer les autobus d'OC Transpo de la circulation dans le centre-ville d'Ottawa.
Le tunnel du train léger d'Ottawa a permis de retirer les autobus d'OC Transpo de la circulation dans le centre-ville d'Ottawa.

Tramway de la STO : l’option du tunnel sous Sparks privilégiée par des élus ottaviens

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Un tunnel sous la rue Sparks pour le projet de tramway de la Société de transport de l’Outaouais (STO) vers le centre-ville d’Ottawa est l’option privilégiée par certains conseillers municipaux de la capitale.

La mairesse suppléante, Laura Dudas, a indiqué mercredi que l’option d’un tramway circulant sur la rue Wellington est à rejeter puisqu’elle causerait des problèmes de circulation et qu’elle aurait des impacts négatifs sur la vue de la colline du Parlement.

«Plus la colline parlementaire est conviviale pour les piétons et les cyclistes, le mieux c’est, a indiqué Mme Dudas sur son compte Twitter à la suite de la réunion du Comité des transports de la Ville d’Ottawa qui s’est penché sur la question. De là mon appui à ce que la STO utilise l’option de la rue Sparks. De plus, cela pourrait contribuer à revitaliser l’artère».

«La Ville d’Ottawa a investi de l’argent dans un tunnel pour le train léger afin de retirer les autobus du centre-ville dans le but d’accorder plus d’espaces aux piétons et cyclistes. De permettre à la STO de construire un tramway de surface sur Wellington va à l’encontre de cet objectif», a aussi plaidé Mme Dudas, qui représente les citoyens du quartier Innes à l’hôtel de ville.

Le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, appuie aussi l’option du tunnel.

«En ce qui concerne les différents scénarios à l’étude, je crois que les options souterraines sont souhaitables, car elles sont moins visibles et offrent la possibilité d’améliorer l’embellissement de la surface», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

M. Fleury souhaite voir avec l’arrivée probable du tramway à Gatineau une meilleure intégration entre les deux systèmes de transport collectif.

«Les options actuelles pourraient avoir des répercussions variées en matière d’aménagement et d’infrastructure de la Ville d’Ottawa. À cet égard, nous devrions envisager de prolonger la ligne Trillium du train léger jusqu’à Gatineau au moyen du pont Prince-de-Galles», suggère-t-il, précisant notamment que cela permettrait d’accroître les correspondances des résidents de Gatineau vers l’aéroport d’Ottawa.

Le projet de tunnel sous la rue Sparks proposé par la STO

«Afin de discuter sérieusement des besoins de liaison des transports en commun dans la région, nous devons mettre sur pied une table de gouvernance composée de représentants élus pour évaluer les options [au sujet du train léger, des autobus et du tramway en ce qui concerne OC Transpo et la STO]», recommande-t-il.

Le projet de tramway de la STO s’inscrit dans son désir de mieux desservir les citoyens de l’ouest de Gatineau en leur offrant notamment un meilleur service vers les centres-villes de Gatineau et d’Ottawa.

Un service de tramway vers Ottawa traverserait le pont du Portage et offrirait quelques stations au centre-ville d’Ottawa pour ensuite retourner du côté québécois de la rivière, toujours par le pont du Portage.

Le conseil municipal d’Ottawa doit se pencher sur le dossier de la STO lors de sa réunion du 9 septembre.