La STO et la Ville d’Ottawa doivent consulter les résidents d’Ottawa en juin prochain sur le projet de transport en commun pour l’ouest de Gatineau.
La STO et la Ville d’Ottawa doivent consulter les résidents d’Ottawa en juin prochain sur le projet de transport en commun pour l’ouest de Gatineau.

Tramway de Gatineau: les déplacements en périphérie du centre-ville d’Ottawa sous-estimés?

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
L’arrimage des systèmes de transport en commun de Gatineau et d’Ottawa semble emballer les élus municipaux de la capitale fédérale, même si la possible construction d’une infrastructure gatinoise sur la rive ontarienne suscite de nombreuses questions.

Catherine McKenney, qui représente le quartier Somerset au centre-ville d’Ottawa, a insisté après la présentation de la Société de transport de l’Outaouais (STO) vendredi matin qu’il est nécessaire de bien informer les résidents d’Ottawa sur les détails du projet de transport collectif pour l’ouest d’Ottawa.

«Nous devons consulter nos citoyens et nous devons être en mesure de prendre des décisions en fonction de ce qui est bon pour nous», a lancé Catherine McKenney, dont le quartier sera principalement touché par le projet de la STO.

À LIRE AUSSI: Un tunnel pour arrimer le tramway de Gatineau à Ottawa?

Son collègue du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, souligne de son côté que l’étude de la STO ne semble pas prendre en compte la décentralisation en cours de l’emplacement des édifices à bureaux du gouvernement fédéral.

«Selon certains signes récents, ces pôles d’emploi sont en train d’évoluer, à l’instar de nombreux organismes, comme le ministère de la Défense et la Gendarmerie royale du Canada qui déménagent une bonne partie de leur personnel en périphérie du centre-ville, en l’occurrence, plus à l’ouest», souligne M. Fleury.

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury

Pont Prince-de-Galles

C’est dans cette optique que certains conseillers d’Ottawa ont exprimé leur déception de voir le corridor du pont Prince-de-Galles être écarté dans l’étude de la STO.

Le directeur des systèmes-clients et de la planification du transport en commun d’OC Transpo, Pat Scrimgeour, explique que la station Bayview — qui se trouve au bout du pont Prince-de-Galles — a le potentiel pour une augmentation de sa capacité, mais qu’il est préférable de conserver cette capacité additionnelle pour accommoder la croissance de population à venir dans l’ouest d’Ottawa.

«Si les passagers de Gatineau étaient dirigés vers la station Bayview, nous devrions acheter d’autres trains ce qui coûterait des millions de dollars à la Ville d’Ottawa, affirme M. Scrimgeour. La raison pour laquelle le plan vers la station Lyon fonctionne d’un point de vue financier pour Ottawa, c’est qu’on envoie ces passagers au-delà de la section la plus achalandée de la Ligne de la Confédération en provenance de l’ouest qui est entre les stations Bayview et Lyon.»

Pat Scrimgeour a également reconnu que ce trajet est préférable pour les résidents d’Ottawa qui travaillent à Gatineau puisque la très grande majorité d’entre eux se rendent dans les édifices gouvernementaux dans le Vieux-Hull. 

Un trajet par le pont Prince-de-Galles représenterait un détour pour ces usagers du transport en commun.

Mathieu Fleury propose tout de même d’évaluer la possibilité d’utiliser le pont Prince-de-Galles comme corridor secondaire pour les résidents de Gatineau qui travaillent dans l’ouest d’Ottawa.

La STO et la Ville d’Ottawa doivent consulter les résidents d’Ottawa en juin prochain sur le projet de transport en commun pour l’ouest de Gatineau. 

La forme que prendra cette consultation n’a pas encore été établie, mais en raison de la pandémie de la COVID-19, elle devrait se dérouler électroniquement ont indiqué vendredi les représentants des deux municipalités.

À noter également que les élus d’Ottawa auront le dernier mot sur les infrastructures qui seront construites sur leur territoire.