Train léger: OC Transpo reprend confiance

Les dirigeants d’OC Transpo sont confiants que les récents ennuis de fiabilité sur la Ligne de la Confédération sont désormais maîtrisés.

Maintenant que le Rideau Transit Group (RTG) est en mesure de mettre sur rail les 13 trains requis pour offrir le plein service durant les heures de pointe, OC Transpo réduit le nombre d’autobus déployés sur le service en parallèle de l’O-Train, annonce son directeur général, John Manconi.

Depuis un peu plus de deux semaines, le transporteur élimine des trajets sur les lignes à haute fréquence pour ce service parallèle, en plus de déployer les 20 véhicules normalement réservés pour le service de remplacement de l’O-Train.

À compter de mercredi matin, seuls ces autobus normalement stationnés au cas où il y aurait un bris sur la Ligne de la Confédération vont réaliser les circuits en parallèle à partir des stations Tunney’s Pasture, Blair et Hurdman.

«Ça va permettre d’augmenter la fiabilité du réseau d’autobus à travers la ville», souligne M. Manconi.

L’aide britannique

«On a vu des améliorations dans les deux ou trois derniers jours, mais c’est nécessaire de continuer comme ça. L’ajout du personnel de Grande-Bretagne aide la situation et je fais confiance à la personne responsable de ce projet», se réjouit le maire d’Ottawa, Jim Watson.

Rappelons que des représentants de la firme britannique JBA Corporation sont en ville depuis environ deux semaines pour venir en aide à RTG dans ses efforts pour stabiliser l’O-Train.

«J’ai fait une visite du site la semaine dernière et j’ai rencontré James Boyle [le propriétaire de JBA Corporation] et j’ai été vraiment impressionné par son attitude positive, ajoute M. Watson. Il a partagé de nombreux conseils importants grâce à son expérience internationale. J’espère qu’il y a une corrélation entre sa présence et le fait qu’on a réussi à remettre 13 trains sur rail.»