La conseillère Diane Deans

Train léger: inquiétude chez les élus

La controverse impliquant SNC-Lavalin, qui est une des firmes recommandées par la Ville pour la phase 2 du train léger, soulève des inquiétudes chez certains élus.

La conseillère de Gloucester-Southgate, Diane Deans, a rappelé que la firme, qui construit la phase 1 avec le consortium Groupe de transport Rideau, n’a pas été en mesure de respecter l’échéancier à deux reprises jusqu’à maintenant.

« Pourquoi devrions-nous récompenser leur façon de faire en leur donnant un autre contrat avec la Ville ? Sans oublier qu’ils sont aussi dans une situation plus précaire, est-ce que ça pourrait nous mettre en péril et retarder le projet s’ils font face à plus de problèmes ? » a-t-elle questionné.

Chris Swail, le directeur de la planification de l’O-Train, a répondu qu’un processus d’approvisionnement n’a pas pour objectif de récompenser quiconque.

« Il s’agit de gérer un processus et de l’évaluer. Et celui qui a la meilleure offre gagne le processus. C’est ce que nous avons fait et il n’y avait aucune raison d’empêcher quiconque d’y participer », ajoute-t-il.

Au cours de la présentation, les élus ont appris que le projet coûtera 1,2 milliard de dollars de plus et que la construction prendra deux ans de plus que prévu.

Les nouvelles recrues au conseil, Laura Dudas et Theresa Kavanagh, ont demandé aux employés municipaux si des consultations sont prévues, puisque l’avis du public est important selon elles.

« Si vous organisez des consultations publiques, nous serons ravis de vous aider et d’y participer. C’est sûr qu’on ne pourra pas en faire 20, mais les gens peuvent aussi venir se prononcer lors de la séance du 27 février », a affirmé M. Swail.

Ce dernier a ajouté que le contrat doit être administré avant la fin du mois de mars afin d’assurer que les prix des soumissionnaires ne soient pas modifiés.

+

TOUJOURS EN ATTENTE DU FINANCEMENT DE LA PROVINCE

La part de financement de la province pour la phase 2 du train léger à Ottawa n’a toujours pas été officiellement confirmée. 

Toutefois, le maire Jim Watson a répété à de nombreuses reprises qu’il avait confiance que le gouvernement Ford signerait les documents prochainement. Il a aussi rappelé que le premier ministre s’était engagé à plus d’une prise à financer sa part du projet.

Rappelons que le fédéral s’est engagé à verser 1,2 milliard de dollars et que l’ancien gouvernement provincial de Kathleen Wynne avait fait de même au printemps dernier.

M. Watson et une délégation de la Ville doivent se rendre à Queen’s Park en début de semaine prochaine. Des rencontres sont prévues avec les députés et ministres de la province, mardi.

« Nous avons confiance que le financement sera accordé. Nous devons avoir une entente avec la province avant la fin du mois de mars », a confié Chris Swail, directeur de la planification de l’O-Train.