Les cyclistes pourront monter à bord du train léger avec leur vélo pendant les heures de pointe.

Train léger: feu vert aux vélos aux heures de pointe

C’est maintenant confirmé: les cyclistes auront le droit d’embarquer avec leurs vélos à bord du train léger aux heures de pointe sur la Ligne de la Confédération, qui sera mise en service à la fin de l’automne.

Mais les élus d’Ottawa sont visiblement loin d’être sur la même longueur d’onde sur la question. À preuve, ils se sont prononcés à 15 contre 9 au sujet des modifications à la réglementation d’OC Transpo lors du vote mercredi à la réunion du conseil municipal. 

Le maire Jim Watson et le vice-président de la Commission du transport en commun, Michael Qaqish, on voté en faveur tandis que le président de celle-ci, Stephen Blais, s’est prononcé contre le fait d’avoir des vélos à bord des véhicules entre 6h et 9h ainsi qu’entre 15h et 18h. Rick Chiarelli, Scott Moffatt, Bob Monette et Mark Taylor comptent parmi les autres conseillers qui se sont opposés à la motion.

M. Blais est d’avis que la Ville aurait dû y aller avec une approche plus prudente. Il rappelle que le train léger sera une nouvelle expérience pour les usagers et qu’environ les deux tiers d’entre eux voyageront debout matin et soir, puisqu’on ne comptera que 240 places assises dans chaque train dont la capacité maximale est de 600 passagers. 

« Malheureusement, les résidents devront vivre avec cette décision. Lors des heures de pointe, les trains seront à leur capacité maximale et là on va y ajouter un ou plusieurs vélos qui prendront chacun l’espace équivalant à quatre ou cinq personnes. Je pense qu’il y a là un potentiel de conflit. Je pense qu’on aurait pu les interdire aux heures les plus achalandées et ravoir une conversation sur le sujet avec nos clients un an après la mise en service. [...] À New York, par exemple, les vélos sont acceptés en tout temps, sauf que sur le site web, on avertit les cyclistes de ne pas voyager avec leur bicyclette aux heures de pointe. C’est ridicule », affirme-t-il. 

Le maire soutient quant à lui qu’il préfère voir comment les choses se dérouleront et réévaluer la situation après avoir vécu les quatre saisons de l’année. 

« Jusqu’à ce qu’on voit le service en opération avec des vélos à bord, on ne sait réellement pas s’il s’agira d’une problématique ou non. Je présume que si c’est tellement populaire et que si 10 ou 12 cyclistes veulent simultanément monter à bord d’un train, il faudra réviser notre décision. Mais par équité pour les cyclistes, on se doit d’en faire l’essai », a-t-il dit. Les vélos sont d’ores et déjà autorisés sur la Ligne Trillium. 

La nouvelle réglementation autorisera les vélos dans les trains de la Ligne de la Confédération en tout temps dans la journée, sauf dans certaines périodes de très fort achalandage. Les cyclistes devront utiliser des portes et des endroits réservés à cet effet.

Du même coup, les élus ont donné leur feu vert à la présence de petits animaux à bord des autobus et du train léger, pourvu qu’ils soient dans une cage ou un sac de transport pouvant tenir sur les genoux de l’usager. 

Les modifications au règlement municipal entreront en vigueur le 2 avril sur le réseau d’OC Transpo.