Train léger d'Ottawa: les jours se suivent et se ressemblent

Les ennuis se poursuivent sur la Ligne de la Confédération alors que des bris de dernière minute ont limité le nombre de trains disponibles pendant deux jours consécutifs, durant l’heure de pointe matinale.

Mardi soir, la firme Rideau Transit Maintenance (RTM) qui est responsable de l’entretien du système a prévenu OC Transport que 10 trains seraient disponibles pour l’heure de pointe du lendemain matin.

Or, deux trains ont connu des enjeux de nature électrique et ont dû retourner au garage pour des réparations, ce qui a porté le nombre de trains sur la Ligne de la Confédération à huit. Un 9e train a pu être remis en service avant la fin de l’heure de pointe matinale, explique le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, dans une mise à jour envoyée aux médias de la région jeudi.

Scénario similaire jeudi matin alors que RTM avait annoncé que 10 trains seraient disponibles en matinée, mais l’O-Train a plutôt fonctionné à 8 ou 9 trains, tout dépendant de l’heure.

Un premier train a dû être retourné au garage tôt jeudi matin en raison d’ennuis avec les roues. Un second l’a rejoint vers 8h15 à cause d’un enjeu mécanique, toujours selon la mise à jour de M. Manconi.

Depuis près de deux semaines, des trajets d’autobus sont annulés aux heures de pointe afin d’offrir un service parallèle à l’O-Train. Durant cette période, RTM n’a pas été en mesure de mettre sur rail les 13 trains nécessaires au fonctionnement normal de la Ligne de la Confédération.