Des résidents du complexe Manor Village à Nepean sont venus témoigner au comité des transports lundi de l’impact qu’aurait la majorité des tracés proposés pour amener l’O-Train jusqu’à Barrhaven.
Des résidents du complexe Manor Village à Nepean sont venus témoigner au comité des transports lundi de l’impact qu’aurait la majorité des tracés proposés pour amener l’O-Train jusqu’à Barrhaven.

Train léger d'Ottawa: des loyers à bas prix sur le chemin de la phase 3

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Le tracé pour le prolongement du train léger vers le sud d’Ottawa a fait l’objet de longs débats au comité des transports de la municipalité en raison de la potentielle expropriation d’un regroupement de logements abordables.

Des résidents du complexe Manor Village à Nepean sont venus témoigner au comité des transports lundi de l’impact qu’aurait la majorité des tracés proposés pour amener l’O-Train jusqu’à Barrhaven.

«Cette communauté, c’est un endroit où tout le monde s’assure que tout le monde va bien. C’est une famille de familles, a par exemple raconté Alison Trowbridge. Comment est-ce qu’on peut déclarer une situation de crise en matière de logement et d’itinérance et à la fois recommander de forcer des centaines personnes à quitter leur maison?»

«Le logement abordable est impossible à trouver. Mon fils et moi vivons dans une maison de deux chambres avec une cour arrière pour laquelle je paie 1250$ par mois. Je ne vais trouver ça nulle part ailleurs», ajoute Mme Trowbridge.

Le conseiller du quartier Capitale, Shawn Menard, proposait au comité des transports de reporter la décision et de demander à l’administration de partager davantage d’information sur les raisons qui ont mené au choix de ce tracé, ainsi que sur les façons de compenser les résidents qui seraient expropriés de leur foyer pour faire place à l’infrastructure de transport en commun.

Le conseiller du quartier Capitale, Shawn Menard

Les membres du comité se sont plutôt ralliés à une proposition du conseiller de Knoxdale-Merivale — où se trouve Manor Village —, Keith Egli, qui se veut un compromis pour éviter de retarder la planification de la phase 3 de l’O-Train.

M. Egli suggère la formation d’un comité composé des représentants de nombreux services municipaux et de l’agent de liaison au conseil municipal pour les questions de logement et d’itinérance, Catherine McKenney. Ce comité rencontrera les résidents et doit présenter un rapport avant la fin de l’année 2021 sur les façons d’aider les résidents qui perdront leur logement à se trouver un nouvel endroit où vivre.

«L’idée est de nous rassembler avec la communauté et générer des options, soutient Keith Egli. Je crois qu’il y a une volonté dans cette administration de travailler et d’apporter des options pour vous aider à gérer l’impact que ce projet aura sur vos vies.»

«Je crois que nous avons fait beaucoup de progrès aujourd’hui, indique de son côté le président du comité des transports, Tim Tierney. Ils doivent revenir avant la fin de l’année 2021 et, rappelons que nous avons du temps puisque le début des travaux pour la phase 3, ce n’est pas demain la veille.»

M. Tierney ajoute que cette proposition donne également du temps à la Ville d’en savoir davantage sur les intentions des nouveaux propriétaires de Manor Village qui pourraient — comme l’a expliqué au comité des transports le président de la Zone d’amélioration commerciale de Barrhaven, Jason MacDonald — vouloir entreprendre d’importantes rénovations afin d’augmenter significativement le montant des loyers mensuels.