Le père Noël était fidèle au poste, samedi, à la Fête de Noël du maire d'Ottawa.

Tornades: un temps des Fêtes crucial pour la banque alimentaire d'Ottawa

Des milliers de personnes ont convergé vers l’hôtel de ville d’Ottawa pour la 18e Fête de Noël du maire, samedi. L’événement toujours important pour la Banque d’alimentation d’Ottawa était particulièrement crucial en 2018.

Chaque année durant cette célébration, les participants sont invités à faire un don en argent ou à apporter des denrées non périssables à l’hôtel de ville. Des contributions qui servent à nourrir les plus démunis.

«C’est le prix d’admission» à cette Fête de Noël qui est gratuite, souligne le maire d’Ottawa, Jim Watson.

Cependant, la catastrophe naturelle qui a touché la région en septembre dernier accroît les besoins déjà considérables chaque année, soutient M. Watson.

«Cette année, c’est très important d’appuyer la banque alimentaire. Beaucoup de monde utilise la banque parce qu’ils ont perdu toute leur nourriture après les tornades. Des milliers de personnes n’ont pas eu d’électricité pendant plusieurs jours et ils ont perdu le contenant de leur frigo.»

Une scène extérieure a été aménagée sur le terrain de l'hôtel de ville pour des chants de Noël.

La Fête de Noël du maire sert une bonne cause, mais c’est également une activité toute désignée pour les familles à l’approche du temps des fêtes.

Biscuits et chocolat chaud étaient distribués à l’intérieur. À l’extérieur, c’était les Queues de castor.

Dans un petit chalet, le père et la mère Noël attendaient les enfants pour une séance de photos avec les enfants d’Ottawa.

Toujours sur le terrain de l’hôtel de ville, la Patinoire des rêves était prête à accueillir les amateurs de patinage. Une scène a également été aménagée à l’extérieur pour des chants de Noël, mais aussi des performances de divers groupes locaux. Le groupe Swing s’est notamment produit en début d’après-midi.