Le conseiller Tobi Nussbaum n’a toujours pas envoyé un avis de démission par écrit au greffier de la ville d’Ottawa.

Tobi Nussbaum doit quitter son poste d’élu la semaine prochaine

Le conseiller Tobi Nussbaum n’a toujours pas envoyé un avis de démission par écrit au greffier de la ville d’Ottawa, une semaine avant de quitter son poste d’élu du quartier Rideau-Rockcliffe.

M. Nussbaum n’a pas précisé la date de son retrait du monde municipal, mais a indiqué qu’il accrochera son chapeau de conseiller dans la semaine du 21 janvier.

La Ville d’Ottawa confirme ne pas avoir reçu l’avis écrit du conseiller indiquant son intention de démissionner de sa charge publique. 

Dès que cette lettre sera reçue au bureau du greffier, l’administration municipale pourra enclencher le processus afin de trouver un nouveau conseiller.

«À la suite de la réception d’un tel avis de démission par écrit, un conseil est tenu de déclarer la charge vacante lors de sa prochaine réunion. Dans les 60 jours d’une telle déclaration, le conseil peut choisir de combler le poste par nomination ou par la tenue d’une élection partielle», précise Rick O’Connor, greffier municipal, dans une réponse écrite.

Dans le bulletin mensuel de décembre envoyé aux résidents de son quartier, M. Nussbaum tient à rassurer ses électeurs sur la suite des choses.

«Vous continuerez à bénéficier d’excellents services et d’une excellente représentation entre mon départ et la date d’entrée en fonction du nouveau conseiller, écrit-il. Des membres de mon équipe actuelle continueront à s’acquitter de leurs tâches quotidiennes au bureau de quartier de l’hôtel de ville. Ils pourront répondre à vos questions et traiter les demandes reçues. Les membres du conseil municipal devraient aussi nommer au moins l’un de mes collègues du Conseil qui offrira une représentation politique nécessaire, comme dans le cas des demandes d’aménagement.»

Réélu pour un deuxième mandat aux élections d’octobre dernier, M. Nussbaum quitte son poste pour assumer le rôle de premier dirigeant de la Commission de la capitale nationale (CCN) dès le 4 février.