Le président de l’Association des policiers d’Ottawa, Matt Skof

Suspension levée pour le président du syndicat des policiers d'Ottawa

Après un peu moins d’un an, la suspension du président de l’Association des policiers d’Ottawa, Matt Skof, a été levée par le chef de police d’Ottawa jeudi.

M. Skof avait été suspendu par l’ex-chef du Service de police d’Ottawa (SPO), Charles Bordeleau, après avoir été arrêté par la Police provinciale de l’Ontario le 23 janvier dernier. Il a été accusé d’abus de confiance et d’entrave à la justice après une enquête demandée par le SPO relativement à « des enregistrements sonores apparus dans les médias sociaux ».

Selon ce qu’avait révélé CBC en 2018, M. Bordeleau a demandé au corps policier provincial d’enquêter sur l’authenticité d’enregistrements audio non vérifiés dans lesquels on alléguait que le président de la Commission des services policiers de l’époque, Eli El-Chantiry, était impliqué dans des activités criminelles.

Matt Skof a poursuivi Charles Bordeleau en mars 2019 pour 250 000 $ en lien avec cette suspension. La poursuite réclamait notamment que cesse l’ordonnance lui interdisant d’avoir accès aux systèmes informatiques du Service de police d’Ottawa.

Dans une note interne envoyée aux membres du SPO jeudi, le nouveau chef du corps policier municipal, Peter Sloly, a annoncé que cette suspension était levée.

M. Skof n’a pas répondu à la demande d’entrevue du Droit vendredi.