Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Peter Sloly, le chef du Service de police d’Ottawa
Peter Sloly, le chef du Service de police d’Ottawa

Sexisme à la Police d'Ottawa: le chef Sloly réagit à une enquête journalistique

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le chef du Service de police d’Ottawa, Peter Sloly, s’est engagé à faire tout en son possible pour enrayer le sexisme et le harcèlement sexuel au sein de son organisation lundi après-midi.

M. Sloly réagissait à une enquête des journalistes de l’émission The Fifth Estate sur les ondes de CBC, diffusée en ligne lundi. D’anciennes employées et membres de la Police d’Ottawa ont raconté leurs mauvaises expériences au sein de l’organisation, notamment une femme qui a porté plainte contre le chef adjoint, Uday Jaswal – qui est suspendu avec salaire depuis mars 2020.

«Je crois pouvoir dire, sans avoir peur de me tromper, que la présidente de la Commission des services policiers, Diane Deans, et moi n’avons aucune tolérance pour ce type de comportements. Il n’y a pas de place pour ça dans notre milieu de travail», affirme le chef Sloly.

Ce dernier n’a pas voulu entrer dans les détails, mais assure qu’un travail est en cours à l’interne pour mettre fin aux types de comportements dépeints par le reportage de CBC. Le chef du Service de police d’Ottawa a rappelé qu’un examen approfondi de toutes les conventions, procédures et méthodes de l’organisation est en cours relativement à la violence sexuelle et le harcèlement en milieu de travail.

«Ce sont des enjeux qui affligent notre société depuis longtemps, soutient Peter Sloly. Nous nous y attaquons depuis plus d’un an, mais nous ne serons pas en mesure ces vieux problèmes bien ancrés dans notre société en une seule année.»

«Je ferai du mieux que je peux tout au long de mon mandat comme chef du Service de police d’Ottawa pour enrayer ce problème», ajoute M. Sloly.