En 2018, 34 plaintes ont été formulées comparativement à 47 l’année précédente.

Services en français: diminution des plaintes à la Ville d'Ottawa

Le nombre de plaintes relatives aux services en français est en baisse de 27 % à la Ville d’Ottawa.

En 2018, 34 plaintes ont été formulées comparativement à 47 l’année précédente. Une baisse significative, selon le maire Jim Watson.

« Pour une ville qui compte près d’un million de personnes, je pense que c’est du bon progrès », souligne-t-il.

Le maire ajoute que la municipalité doit continuer à travailler en collaboration avec la communauté francophone afin d’améliorer les services en français.

« Un total de 34 plaintes c’est meilleur que l’an dernier, mais ce n’est pas parfait et c’est nécessaire de continuer à travailler pour améliorer la situation. Mon rêve et mon but c’est d’avoir zéro plainte dans une année. Je pense que c’est presque impossible, mais j’essaie », ajoute M. Watson.

Les plaintes reçues sont divisées en quatre catégories. Le plus grand nombre de plaintes (18) concernait une interaction directe qui ne s’est pas déroulée dans la langue officielle du choix du client, c’est neuf de plus qu’en 2017.

De plus, huit plaintes étaient liées à la signalisation et à l’affichage d’information dans une seule langue ou contenant des fautes de grammaire. 

Dans des cas de réponses rédigées en anglais à des demandes formulées en français, six plaintes ont été reçues. 

Finalement, deux plaintes portaient sur la programmation en français.