Le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury.

Services de garde: l'explication de Fleury contestée

La Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l'enfance affirme que le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, fait erreur lorsqu'il affirme que des changements législatifs du gouvernement ontarien proposent que les municipalités se retirent de toute gestion des services de garde.
La Coalition - une organisation syndicale qui milite pour des services de garde universels et abordables - soutient qu'aucun changement n'est intervenu à Queen's Park et que la décision de fermer le Centre éducatif Beausoleil «est bel et bien celle de la Ville».
«Le ministère de l'Éducation a confirmé que d'administrer des programmes de garderie est à la discrétion de la municipalité. Il n'existe aucune politique provinciale exigeant des municipalités qu'elles exploitent ou non des garderies», affirme dans le communiqué la coordonnatrice des relations gouvernementales de la Coalition, Carolyn Ferns.
Mathieu Fleury affirmait la semaine dernière que la Ville d'Ottawa devait se retirer de la gestion de la garderie puisqu'elle se trouvait «en quelque sorte en conflit d'intérêts» puisqu'elle administrait les places subventionnées en plus de gérer des garderies.
LeDroit n'a pas été en mesure de joindre le conseiller Fleury mercredi soir pour réagir à l'attaque de la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l'enfance.