Lors de la dernière réunion du conseil municipal, un groupe s’est levé silencieusement pour bien montrer leur t-shirt avec des messages demandant la démission du conseiller Rick Chiarelli.

Sécurité à l'hôtel de ville d'Ottawa: certaines formes de manifestation demeurent autorisées

Certaines formes de manifestation seront toujours tolérées dans la salle du conseil municipal d’Ottawa, malgré l’entrée en vigueur de nouvelles règles de sécurité.

Dans les nouvelles règles annoncées la semaine dernière, les articles explosifs et les armes à feu étaient évidemment dans la liste des objets interdits. Des conseillers municipaux ont toutefois exprimé leur inquiétude par rapport à l’interdiction d’items comme « les panneaux et les bannières ».

L’élu du quartier Kitchissippi, Jeff Leiper, a écrit une lettre au maire d’Ottawa affirmant craindre que les nouvelles règles de sécurité représentent une « barrière à la participation démocratique ».

Même si des agents de sécurité vont maintenant vérifier si vous êtes en possession d’objets interdits avant de vous donner accès à la salle Andrew-S.-Haydon, le directeur des services de protection et d’urgence, Anthony Di Monte, précise que les manifestations demeureront permises à l’intérieur, de la même façon qu’elles l’ont été au cours des dernières années.

« Les interdictions en vigueur à l’intérieur de la salle du Conseil n’ont aucunement empêché les manifestations lors des séances précédentes du Conseil, et il en restera ainsi à l’avenir. Les messages rédigés sur du papier format lettre ou légal et sur des t-shirts, les foulards et les applaudissements silencieux continueront à être autorisés », explique M. Di Monte dans une déclaration écrite.

Lors de la dernière réunion du conseil municipal, par exemple, un groupe s’est levé silencieusement pour bien montrer leur t-shirt avec des messages demandant la démission du conseiller Rick Chiarelli.

Rappelons que les membres du public et des médias devront désormais accéder au vestibule de la salle du conseil par la place Jean-Pigott afin que les sacs à main et les sacs à dos soient inspectés par des agents de sécurité. En plus des items généralement interdits pour des raisons de sécurité, « les aliments et boissons provenant de l’extérieur » seront également prohibés, tout comme les mégaphones, les affiches, les bombes aérosol et les piles non scellées.