OC Transpo et le Groupe de transport Rideau (GTR) croient avoir trouvé la source des fissures découvertes dans des roues de l’O-Train au courant de l’été.
OC Transpo et le Groupe de transport Rideau (GTR) croient avoir trouvé la source des fissures découvertes dans des roues de l’O-Train au courant de l’été.

Roues fissurées de l'O-Train: des vis mal alignées à l'origine du problème

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
OC Transpo et le Groupe de transport Rideau (GTR) croient avoir trouvé la source des fissures découvertes dans des roues de l’O-Train au courant de l’été.

L’alignement de certaines vis aurait fait défaut, ce qui a causé une pression indue sur des roues d’acier et a mené aux fissures. Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, explique qu’une «cohérence dans les différentes théories» permet d’en arriver à cette conclusion.

Ce dernier précise toutefois que le Bureau de la sécurité des transports du Canada n’a pas terminé son enquête et ne partage pas nécessairement l’avis d’OC Transpo quant à l’origine des fissures.

«Nous accueillons leur enquête. Ce sont d’excellents professionnels qui ajouteront une autre lentille à cette situation», assure M. Manconi.

Rappelons qu’au début du mois de juillet, des fissures ont été repérées sur quelques roues de trains de la Ligne de la Confédération. John Manconi a annoncé mercredi que le GTR a décidé de remplacer l’ensemble des roues du système lorsque la source du problème a été identifiée, ce qui devrait régler le problème.

Malgré que les roues aient toutes été changées, le GTR continue de mener des inspections quotidiennes pour s’assurer que le problème ne se répète pas.