La CCN a inauguré, lundi, un tronçon revampé de la promenade Rockcliffe à Ottawa.

Rockcliffe s'est refait une beauté

Maintenant que les travaux de 9 millions de dollars sont achevés, la Commission de la capitale nationale (CCN) a inauguré, lundi, un tronçon revampé de la promenade Rockcliffe à Ottawa.
Au grand bonheur des cyclistes et piétons, les travaux de renouvellement d'infrastructures, étalés sur trois ans, ont entre autres permis la construction d'un nouveau tronçon d'un demi-kilomètre du sentier de la Rivière-des-Outaouais.
Il ressort du lot en raison de sa singularité. Construit en porte-à-faux et offrant une vue panoramique du cours d'eau et de la rive gatinoise, le sentier a été érigé grâce à l'installation de 320 piliers d'acier et 80 dalles de béton. Il permet du même coup de compléter la liaison entre le secteur Orléans et le centre-ville.
« Je pense que c'est une grande amélioration de cette route importante pour le patrimoine de la capitale. Ça fait partie d'une série d'investissements pour avancer le développement de notre réseau de promenades. [...] C'est un travail perpétuel et ça fait partie de notre grand plan des 50 prochaines années pour la capitale », a lancé le premier dirigeant de la CCN, Mark Kristmanson, fier du résultat final, ajoutant qu'un réaménagement de la promenade Sir John A. Macdonald, qui borde la rivière des Outaouais à l'ouest, pourrait faire partie des plans futurs.
La CCN ne dispose pas de l'argent nécessaire à la réalisation d'un autre projet d'importance à court terme, a-t-il précisé.
M. Kristmanson ne cache pas que cette revitalisation d'un côté de la rive tombe à point, le réaménagement de la rue Jacques-Cartier étant en branle à Gatineau. Au total, la CCN investit 16 des 43 millions $ nécessaires à la réalisation de ce projet, qui devrait être complété d'ici l'automne 2015.
L'agence fédérale a par ailleurs rappelé que le design audacieux et original du nouveau sentier lui a valu le prestigieux prix Willis Chipman, remis annuellement par l'association Consulting Engineers of Ontario.
D'importants travaux de restauration des murs de soutènement, longeant la promenade Rockcliffe, entre l'avenue Acacia et le chemin Lisgar, ont représenté une tâche loin d'être banale pour les ingénieurs. Certaines structures dataient de plus d'un siècle, s'étant désagrégées au fil du temps, a mentionné le directeur du design et de la construction à la CCN, Claude Robert.
Le repavage de la chaussée de la promenade Rockcliffe, sur une distance de 3,5 kilomètres, entre la promenade de l'Aviation et l'avenue Princess, faisait aussi partie du vaste chantier complété il y a quelques mois déjà. Sans compter l'amélioration de l'aménagement paysager du parc de Rockcliffe, afin d'en faciliter l'accès aux visiteurs.
Place aux plaines
Même si de moindre envergure, le prochain projet sur lequel planche la CCN est la revitalisation d'une portion des plaines LeBreton, afin de rendre certains terrains accessibles à la population, au sud des rues Booth et Wellington.
Le public a eu son mot à dire lors d'une séance de consultation il y a quelques semaines.
Le concept architectural du projet est sur la table à dessin et l'agence fédérale espère pouvoir aller de l'avant avec des appels d'offres d'ici l'hiver. La mise en oeuvre du projet pourrait avoir lieu l'été suivant.