La Ville d'Ottawa a recommandé la démolition de la maison située au 575, chemin Old Prospect.

Rockcliffe Park: Des résidents craignent pour la valeur patrimoniale

Malgré une forte opposition des résidents et du conseil municipal du quartier, le comité de l'urbanisme de la Ville d'Ottawa recommande la démolition d'une maison dans le district patrimonial de Rockcliffe Park et la construction de deux nouvelles résidences sur ce même terrain.
L'Association des résidents de Rockcliffe Park et le conseiller municipal Peter Clark n'en démordent pas : démolir le 575, chemin Old Prospect et scinder le terrain de 19 000 pieds carrés en deux pour y construire deux résidences à trois étages ne respectent d'aucune façon la valeur patrimoniale du secteur. C'est pourtant ce que souhaite faire la firme d'architectes Robertson Martin mandatée par le propriétaire des lieux pour ériger les nouvelles demeures.
« Notre client a grandi dans ce secteur et il est très important pour lui que ce projet respecte l'architecture unique du quartier », affirme Brian Casagrande de la firme Robertson Martin.
Selon lui et le comité de l'urbanisme de la Ville d'Ottawa, la démolition du 575, chemin Old Prospect et la division en deux du lot respectent la Loi sur le patrimoine de l'Ontario à laquelle est assujettie la demeure. Selon le département d'urbanisme, l'étude patrimoniale a accordé peu d'importance au bâtiment actuel, construit en 1956. De plus, la grandeur des lots proposés serait similaire à celle d'autres lots dans Rockcliffe Park et permettrait l'aménagement d'espaces verts autour des bâtiments et des éléments paysagers importants seront conservés. Deux arguments que rejettent les opposants au projet.
« La séparation du lot actuel en deux aura pour effet de diminuer de 16 % la taille des nouveaux terrains. C'est une attaque directe à notre héritage. Si on accepte de scinder le terrain de cette manière, cela veut dire qu'on pourrait construire trois maisons sur mon terrain ! Clairement, il s'agit d'une attache de grande envergure sur un quartier patrimonial », croit John Mierins, un voisin du 575, chemin Old Prospect depuis 16 ans.
D'autres résidents du chemin Old Prospect, mais aussi du chemin Lansdowne puisque la résidence touchée se trouve à l'angle de ces deux chemins, s'inquiètent quant à la hauteur des deux nouvelles résidences proposées. Celles-ci possèdent chacune trois étages, mais en raison du terrain où l'une d'elles est construite et de la présence d'un garage, certains voisins voient un quatrième étage.
« Les autres maisons du secteur ont seulement deux étages et là on se retrouve non seulement avec des maisons de trois étages, mais avec une qui semble en avoir quatre avec la présence d'un garage sous la maison. Je n'ai aucun problème à partager ma vue du lac, mais j'ai un problème à partager mon intimité dans ma cour », déplore Susan d'Aquino, une résidente du chemin Lansdowne qui borde le lac McKay.
La sécurité routière inquiète également l'Association des résidents de Rockcliffe Park puisque les nouvelles propriétés se trouveraient à l'angle d'un virage à 90 degrés qui présente déjà son lot de défis, notamment durant la saison hivernale.
L'organisme Patrimoine Ottawa s'oppose lui aussi à la démolition du 575, chemin Old Prospect et à la division du terrain.