Les électeurs de Rideau-Rockcliffe seront appelés aux urnes le 15 avril prochain.

Rideau-Rockcliffe appelé aux urnes le 15 avril

Les électeurs de Rideau-Rockcliffe seront appelés aux urnes afin de remplacer Tobi Nussbaum qui a donné sa démission pour siéger à la tête de la Commission de la capitale nationale (CCN). L’élection partielle aura lieu le 15 avril prochain.

Les membres du conseil ont voté en ce sens, mercredi, donnant la directive au greffier municipal d’enclencher le processus. La tenue d’une élection partielle entraînera des coûts estimés à 330 000 $. Tobi Nussbaum avait été élu pour un deuxième mandat en octobre dernier.

Les élus avaient le choix de nommer un nouveau conseiller ou d’opter pour une élection partielle, une alternative privilégiée par le maire Jim Watson.

« Il reste tellement de temps au mandat que ce ne serait pas judicieux de nommer quelqu’un. Ce serait mieux d’avoir une autre élection. Évidemment ça coûtera quelque chose, mais c’est la meilleure approche pour que les gens de Rideaux-Rockcliffe aient un représentant », a déclaré le maire Watson en enjoignant les conseillers à opter pour cette démarche.

Ces derniers ont voté à l’unanimité pour la tenue d’un nouveau scrutin.

Des candidats potentiels ont déjà annoncé leur intention de succéder à M. Nussbaum. 

Jamie Kwong, ancienne directrice de la Zone d’amélioration commerciale de Vanier, a déposé sa mise en candidature quelques heures après le début du processus mercredi. 

Johan Hamels a aussi déposé sa candidature au bureau des élections, mercredi. De plus, Marc Dorgeville a annoncé qu’il se lançait dans la course. Le résident du quartier a lui aussi inscrit son nom officiellement à la liste lors de la première journée.

Peter Heyck, qui a fait campagne en octobre dernier, a laissé entendre qu’il tenterait sa chance à nouveau. Il avait perdu la course à deux avec 19 % des voix. 

Les aspirants élus ont jusqu’au 1er mars 14 h pour déposer leur déclaration de candidature.