Un rapport intérimaire sur l'enquête concernant le conseiller Rick Chiarelli sera présenté à la prochaine rencontre du conseil municipal.

Rick Chiarelli: le commissaire à l'intégrité aborderait bientôt la question

Le commissaire à l’intégrité de la Ville d’Ottawa pourrait bientôt offrir une mise à jour de son enquête présumée sur le conseiller du quartier Collège, Rick Chiarelli.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a annoncé à la fin de la réunion du conseil municipal de mercredi que le commissaire se présenterait à la prochaine rencontre du conseil pour présenter un rapport intérimaire sur une enquête en cours.

Rappelons que, selon CBC, plus d’une dizaine de femmes accusent M. Chiarelli d’avoir tenu des propos déplacés dans le cadre de son travail ou durant des entrevues avec des candidates pour des emplois au sein de son bureau. L’une d’entre elles a déposé une plainte au commissaire à l’intégrité de la Ville, toujours selon CBC.

Si le commissaire a bel et bien l’intention d’aborder le cas de Rick Chiarelli, il semble qu’il y ait un obstacle au bon déroulement de cette enquête.

Selon les règles qui régissent le fonctionnement du Commissariat à l’intégrité de la Ville, on ne parle pas d’une enquête en cours pour une infraction au code de conduite. De fait, depuis le dévoilement d’allégations contre M. Chiarelli, le commissaire n’a jamais confirmé ou infirmé qu’une enquête est en cours.

Toujours selon les règlements municipaux, le commissaire peut livrer un rapport intérimaire au conseil municipal si une enquête rencontre de «l’interférence, de l’obstruction, des délais ou des représailles».

Rappelons que dans ses rares commentaires sur les allégations portées contre lui, le conseiller Chiarelli a indiqué qu’il préférerait se défendre devant le Tribunal des droits de la personne puisqu’il pourrait mieux le faire en connaissant l’identité de la plaignante. Il a également évoqué cet automne la possibilité d’intenter une poursuite pour freiner le processus devant le commissaire à l’intégrité.