Retards du train léger: Ottawa trouve 20 autobus de plus

La Ville d’Ottawa a réussi à obtenir 20 autobus supplémentaires à ajouter à sa flotte avant la fin de l’année en cours.

Ces véhicules s’ajoutent aux 59 qui ont déjà été annoncés au cours des dernières semaines.

Rappelons qu’au début du mois, OC Transpo a remis en circulation 40 autobus remisés le 6 octobre dernier après le début du service intégré à l’O-Train. Ces véhicules étaient toujours certifiés pour augmenter la fréquence des trajets sur certaines lignes problématiques.

La Ville a aussi prévu ajouter 19 autres bus à sa flotte à compter du 1er janvier, un délai nécessaire pour acheter les véhicules manquants pour cette amélioration du service. Ces nouveaux autobus et leurs frais d’opération nécessitent un investissement de 7,5 millions $ en 2020, une mesure comprise dans le budget provisoire de la Commission du transport en commun, adopté mercredi.

Le président de la Commission du transport en commun, Allan Hubley, a annoncé mercredi matin que la Ville a réussi à devancer la livraison d’autobus commandés en prévision du service de remplacement pour la phase 2 de l’O-Train. Ces véhicules étaient attendus au printemps, mais pourront être mis en circulation dès le mois
de décembre.

«Il y a deux sources de financement : les paiements retenus à RTM et un ensemble de droits de rectification qui proviennent de notre entente avec eux, puisqu’ils ne respectent pas les termes du contrat», soutient le directeur général d’OC Transpo, John Manconi.

Ces 20 autobus permettront d’augmenter la capacité du service de remplacement R1, déployé lorsqu’il y a des retards importants du train léger. Ceux-ci seront postés quotidiennement au stade de baseball d’Ottawa et non éparpillés dans les différents secteurs de la Ville. M. Manconi a expliqué mercredi qu’il s’agissait d’une solution plus simple puisque ce terrain appartient à la Ville et que des liens routiers rapides comme l’autoroute 417 et le Transitway se trouvent à proximité.

Le grand patron d’OC Transpo ne ferme pas la porte à d’autres améliorations au réseau d’OC Transpo au cours de l’année 2020, même si le budget provisoire de la Commission du transport en commun n’en prévoit aucune.

«La situation est en constante évolution. On espère que les choses continuent de s’améliorer, mais si ça commence à glisser dans la mauvaise direction, nos équipes sont toujours à la recherche d’initiatives et de solutions pour améliorer la vie de nos usagers», dit-il.

L’O-Train va mieux

John Manconi n’a pas manqué de souligner à la Commission du transport en commun que le service de l’O-Train a été plutôt fiable au cours des derniers jours.

Un bris de porte est survenu tôt mercredi matin, mais le problème a été rapidement corrigé et la circulation a repris normalement sur la Ligne de la Confédération.

Même si Rideau Transit Maintenance – l’entreprise responsable de l’entretien de l’O-Train – n’a pas trouvé la source des bogues avec les ordinateurs de bord, ils ont réussi à identifier les circonstances au cours desquelles ils survenaient et à en diminuer la fréquence.

«Les choses s’améliorent. Il y a beaucoup d’améliorations apportées par notre équipe, affirme John Manconi. Ça fait cinq ou six jours que les choses se passent très bien, qu’il n’y a pas eu de grands problèmes. C’est un signal que les choses seront encore mieux la semaine prochaine.»