La ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Marie-France Lalonde

Répondre aux besoins des détenus

Le centre de détention d’Ottawa-Carleton a besoin de locaux plus grands pour répondre aux besoins, rappelle la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Marie-France Lalonde. Elle a tenu ces propos pour répondre aux manifestants qui se sont rassemblés au centre-ville, vendredi.

Les manifestants critiquent l’intention du gouvernement ontarien de construire un centre de détention plus grand. La capacité pourrait atteindre jusqu’à 725 lits, soit 140 de plus.

« Ce n’est pas juste une question d’avoir plus de lits, soutient la ministre Lalonde. On bâtit une institution pour 40 ans. On veut des espaces désignés pour répondre aux besoins. »

La prison actuelle, située sur le chemin Innes, a été construite il y a 45 ans.

« En Ontario, la plupart des institutions n’ont pas été créées pour les détenus. Ce qui est important c’est d’avoir des espaces adéquats, comme une unité pour les gens avec un problème de santé mentale, une autre pour les personnes plus âgées », explique Mme Lalonde.

Elle rappelle que le projet de Loi 6 a pour objectif de transformer le système correctionnel.

La ministre Lalonde se veut rassurante et rappelle aux manifestants que le processus pour la construction du nouvel établissement en est encore à ses débuts.