Regroupement national pour «sauver» le Château Laurier

Dans un dernier effort pour freiner la construction d’une annexe — au design controversé — pour le Château Laurier, Patrimoine Ottawa crée un groupe de pression national qui regroupe des politiciens, des universitaires et la réputée architecte montréalaise Phyllis Lambert.

Les «Amis du Château Laurier» se disent en accord avec la construction d’une annexe, mais considèrent que le projet actuel est inintéressant et incompatible avec les attributs du Château Laurier et ses «alentours pittoresques».

Ce collectif invite tous les Canadiens à se prononcer sur cet enjeu afin de «sauver le trésor architectural» qu’est le Château Laurier. «Les Amis du Château Laurier» demandent au plus grand nombre d’écrire au maire d’Ottawa, Jim Watson, avant la rencontre du conseil municipal du 10 juillet, où les élus doivent se pencher sur le permis patrimonial conditionnel octroyé en juin dernier.

À LIRE AUSSI: L'annexe du Château Laurier pourra être construite

>>> Patrimoine Ottawa insatisfait des nouveaux plans

>>> Un «coup mortel» pour le quartier du Musée

C’est la deuxième fois en moins d’une année que Mme Lambert se prononce contre un projet de développement de la région de la capitale fédérale. L’an dernier, elle avait cosigné une lettre ouverte avec le sénateur Serge Joyal — également membre du regroupement — pour dénoncer le projet Place des peuples de Brigil.

Parmi les «Amis du Château Laurier», on retrouve aussi l’ancien ministre libéral David Collenette, le président-directeur général du développeur Claridge Homes, Bill Malhotra, ainsi que la directrice de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti à l’Université de Montréal, Christina Cameron.