La Ville d’Ottawa a engrangé des revenus potentiels de plus de 3,1 millions $ depuis l’amorce de l’année grâce à la cinquantaine d’appareils photo reliés aux feux rouges installés sur son territoire.

Radars photo: plus de 3 millions $ dans les coffres d'Ottawa

La Ville d’Ottawa a engrangé des revenus potentiels de plus de 3,1 millions $ depuis l’amorce de l’année grâce à la cinquantaine d’appareils photo reliés aux feux rouges installés sur son territoire.

Entre le 1er janvier et le 31 mai, les constats d’infraction décernés aux conducteurs ayant grillé un feu rouge ont permis à la capitale de cumuler la somme de 3 119 179$. Près de 11 700 contraventions ont été acheminées par la poste. En moyenne, on parle donc de 78 billets par jour.

Dans plus d’un cas sur cinq (22%), le véhicule photographié avait une plaque d’immatriculation québécoise.

Depuis juillet 2018, rappelons-le, une entente signée sur l’accès au réseau d’Échange interprovincial de dossiers (EID) entre la Ville d’Ottawa et le Conseil canadien des administrateurs en transport motorisé (CCATM) permet d’accéder aux données d’immatriculation de trois autres provinces et territoires, soit le Québec, la Saskatchewan et le Yukon.

En l’espace de 11 mois, 8621 constats d’infraction ont été donnés à des conducteurs dont le véhicule était immatriculé dans la Belle Province.

En 2018, la Ville d’Ottawa a mis la main sur une somme de 8 397 000$ grâce aux caméras qui ont à l’oeil les automobilistes trop pressés pour s’immobiliser lorsque le feu de circulation passe au rouge. L’amende globale, incluant des frais de service et une suramende compensatoire, s’élève à 325$.

À titre d’exemple, lors d’un test effectué par la Ville d’Ottawa durant une période de cinq heures dans une seule et même direction, 78 infractions ont été commises à l’intersection du chemin Ogilvie et du boulevard St-Laurent, tandis qu’on en a comptabilisé 37 à l’angle des rues Albert et Kent, au centre-ville.

Les 54 appareils photo sont dispersés d’ouest en est sur le territoire de la capitale. On en retrouve par exemple aux intersections de l’avenue King Edward et de la rue St-Patrick; du chemin de Montréal et de la promenade l’Aviation; des avenues Bronson et Carling; ainsi que du chemin Innes et du boulevard Orléans.

La Ville prévoit ajouter 20 nouveaux appareils à son réseau d’ici la fin du mandat de l’actuel conseil municipal, en 2022.

L’administration municipale affirme que la présence des appareils photo reliés aux feux rouges peut modifier les habitudes de conduite, car des études ont montré que quelques mois après l’installation d’un tel mécanisme, le taux d’inobservation des feux rouges peut baisser jusqu’à 42%.